Agrégateur de contenus

Détail Entité

accueil et intégration de jeunes réfugiés mineurs des rues de Strasbourg

Non recevable
Bourse - Esplanade - Krutenau |Autres...
Arrière plan page standard

Projet déposé le par :

Thomas W.

Image Budget
Pourquoi ce projet est-il "Non recevable" ?

Le projet concerne une initiative privée. Il ne peut donc pas être déposé au budget participatif mais sera porté à la connaissance des services compétents de la ville.  

Depuis le début de l'année 2016 j'ai commencé un accueil de mineurs-non-accompagnés, jeunes réfugiés arrivés en France sans leurs parents, d'origine africaine, bengalie, et afghane, en attente de reconnaissance de leurs droits.

Jusqu'à la reconnaissance de leur minorité ou l'atteinte de leurs 18 ans, rien n'est prévu en France pour leur mise à l’abri : pas d'hébergement, pas de scolarisation, pas de repas, rien.

J'accueille à ce jour 28 jeunes réfugiés qui vivaient tous à la rue.

Au fil des mois la solidarité s'est élargie : environ 200 bénévoles de toutes générations aident à leur accueil et à leur intégration.

Ainsi, la plupart d'entre-eux ont pu être scolarisés grâce à la compréhension de chefs d'établissements, mangent chaque jour les repas cuisinés par des bénévoles, reçoivent du soutien scolaire personnalisé, intègrent des clubs sportifs, sont invités à partager un repas dans des familles, etc. Les médias ont plusieurs rendus compte de l'accueil des jeunes réfugiés accueillis au Centre Bernanos (France3, Rue89, Pokaa, etc.).

Depuis 2 ans l'élan de solidarité pour leur accueil et leur intégration témoigne de la possibilité qu'a la société civile de prendre en charge l'accueil des réfugiés.

En s'engageant dans le pacte pour la démocratie, je voudrais, au nom des 200 bénévoles et de la trentaine de jeunes réfugiés, donner un signe d'espérance très concret aux Citoyens français ; signe qui témoigne de la capacité d'une Ville et de ses citoyens à relever ensemble le défi de l'accueil des réfugiés et de leur intégration. Bien des portes se sont ouvertes depuis la mobilisation citoyenne des Strasbourgeois pour l'accueil des mineurs-non-accompagnés des rues de Strasbourg, au point que, régulièrement, des jeunes se voient reconnus mineurs par un Juge pour Enfants ou en Cour d'Appel, en raison de l'important travail d'intégration, notamment via l'éducation et la connaissance progressive de la culture française.

Même, certains voient leur situation réévaluée par l'Aide Sociale à l'Enfance du Département, qui avait dans un premier temps estimée ne pas les reconnaître mineur. Mais ceux pris en charge laissent leur place à des nouveaux arrivants. Pour cet accueil, j'utilise les locaux du Centre Bernanos. Les jeunes dorment à même le sol sur des matelas dans une grande salle, et dans deux petits dortoirs. Ils prennent aussi leurs douches au Centre Bernanos, ainsi que leur repas. Les locaux de la maison sont aussi utilisés pour le soutien scolaire, et les différentes activités ludiques, artistiques et culturelles qu'offrent les bénévoles strasbourgeois. Suite au passage de la commission de sécurité au mois d'août dernier, d'important travaux de mises aux normes sont à entreprendre pour permettre la poursuite de la mise à l'abri des jeunes réfugiés la nuit. En effet, les salles utilisées pour la nuit ne sont pas aux normes pour ce type d'accueil. Les dons en nature et les dons financiers arrivent à couvrir les besoins primaires des jeunes accueillis, mais pas les travaux nécessaires à la poursuite de l'accueil, sans lesquels lesquels les jeunes seront de retour à la rue. Avec les premiers devis réceptionnés pour les travaux les plus importants et une estimation pour des travaux moindres, nous sommes à la recherche de €45 969,60 (détail ci-dessous). Au nom des jeunes réfugiés et des 200 bénévoles, je vous exprime ma reconnaissance pour l'étude de mon dossier. Au moment où je vous transmet le projet, je vois que je ne peux pas joindre de pièces-jointes, les devis.

Comment puis-je vous les faire parvenir? Thomas Wender 4, rue de Palerme 67000 Strasbourg 06 42 53 89 45 --------------------------- Aux devis en pièces-jointes : €25 095,60 pour l'installation d'un système de sécurité incendie + €1874 pour l'étude de reclassement, s'ajoute : - la création de 4 EAS (espace d'attente sécurisés, un par niveau, permettant l'attente des personnes à mobilité réduite durant l'évacuation) par l'installation de 4 portes CF1H : coût 6000€. (estimation faite avec le devis ci-joint), - l'encloisonnement de la cage d'escalier centrale par l'installation de 2 portes CF1H : coût 3000€ (estimation faite avec le devis ci-joint *2), - des travaux de maçonnerie 8000€ (estimation), - et le passage d'un bureau d'étude de vérification post travaux : 2000€ (estimation).

Popups Participer

Commentaires