Agrégateur de contenus

Détail Entité

Connaître la qualité de l'air que je respire : 60 micro-capteurs mobiles à Strasbourg

Recevable
tous les quartiers |Autres...
Arrière plan page standard

Projet déposé le par :

Pierre S.

Image Budget

Ce projet a été fusionné avec d'autres projets similaires et jugé faisable : https://participer.strasbourg.eu/detail-budget-participatif/-/entity/id/3938345

Les citoyens ont un rôle déterminant à jouer pour améliorer la qualité de l'air des villes. Il importe de connaître la qualité de l'air que chacun respire, en temps réel et en proximité, là où il se trouve.

ATMO Grand Est ne dispose que de 4 stations de mesure fixes à Strasbourg.

Cette infrastructure, techniquement pointue, ne permet pas de constater la qualité de l'air que les Strasbourgeois.e.s respirent au quotidien chez eux, sur leur lieu de travail, durant leurs déplacements, dans les écoles, sur leurs lieux de loisirs, dans les parcs et jardins publics, sur leur vélo, etc.

Il est proposé d'acquérir un ensemble de 60 micro capteurs mobiles capables de mesurer en temps réel les particules fines et les principaux gaz toxiques. Pour ne pas engendrer de frais de fonctionnement supplémentaires, les 60 micro-capteurs seront sous la responsabilité des conseils de quartier volontaires pour cette expérimentation (soit environ 6 micro capteurs par CQ) qui se chargeront d'organiser le prêt de ces micro capteurs à des habitants coopérateurs répondant à des critères d'exposition ciblés.

À l'échelle de le ville, ces critères d'exposition pourraient être :

  • 10 capteurs confiés à des enfants ou des enseignants pour des mesures dans les salles de classe et dans les cours d'écoles de la ville ;
  • 10 capteurs confiés à des parents ou à des agents travaillant dans les crèches de la ville ;
  • 10 capteurs confiés à des agents ou à des habitants fréquentant régulièrement les centres socio-culturels ou les médiathèques de la ville ;
  • 5 capteurs confiés à des riverains volontaires aux abords de l'autoroute A35 ;
  • 5 capteurs confiés à des riverains volontaires aux abords des boulevards de Lyon, Metz, Nancy, Wilson, Poincaré et de l'avenue des Vosges ;
  • 5 capteurs confiés à des riverains volontaires de la route du Rhin ;
  • 5 capteurs confiés à des riverains volontaires des zones industrielles du Port du Rhin ;
  • 5 capteurs confiés à des habitants effectuant leurs trajets domicile - travail à vélo tous les jours ;
  • 5 capteurs confiés à des riverains volontaires vivant à l'écart des sources de pollution, aux abords des forêts de la Robertsau ou du Neuhof par ex.

Fonctionnalités requises pour les micro capteurs :

  • mesure des particules : PM10 et PM2,5 voire particules ultra-fines
  • mesure des gaz : oxydes d'azote NO2 voire ozone O3
  • capacité d'enregistrement des données, en temps réels ou à intervalles réguliers
  • accessoirement : restitution cartographique ou par diagramme des mesures via une application

À titre d'information, le capteur Flow de Plume Labs (start up française) assure ces fonctionnalités : https://plumelabs.com/fr/

Vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=uJtahMBOn6g

Voir aussi le reportage de France info : https://mobile.francetvinfo.fr/meteo/particules-fines/video-pendant-une-semaine-j-ai-mesure-la-qualite-de-l-air-que-je-respire-et-le-resultat-n-est-pas-rassurant_3085887.html

Le budget prévisionnel de 60 capteurs Flow avoisinerait 10.000 euros. Il existe d'autres capteurs, moins chers, plus délicats à mettre en œuvre et ne disposant pas de la mesure des gaz toxiques : https://luftdaten.info/fr/montage-detecteur-de-particules-fines/

 

Documents à télécharger

Aucun document associé pour le moment

Commentaires

Popups Participer

Popups Participer