Agrégateur de contenus

Détail Entité

DÉLIMITATION ET MARQUAGE AU SOL PAR DE LARGES BANDES CONTINUES DES TERRASSES DE CAFÉ ET RESTAURANT GRAND'RUE ET RUE DU MAIRE KUSS

Déposé
Centre - Gare Aménagement urbain
Arrière plan page standard

Projet déposé le par :

Karim H.

La magistrale piétonne est censée redonner aux piétons de l'espace sur la voie publique. Fort est de constater que les terrasses de café grignotent cet espace illégalement. Les terrasses débordent bien au-delà des limites autorisées par la ville.

Image Budget

Projet :

Les piétons, tout particulièrement les personnes à mobilité réduite, se déplacent en toute insécurité dans la Grand'rue et dans la rue du Maire Kuss, dans un espace de plus en plus réduit du fait des débordements des terrasses de café / restaurant, des PLV et des encombrants (bacs à fleur, portes-menus, ardoises, oriflammes, etc). Terrasses de café qui occupent bien au-delà des limites autorisées par le service des terrasses la ville de Strasbourg. Cette occupation illégale du domaine public porte atteinte à la libre circulation des piétons et prive la ville de recettes fiscales pour l'occupation du domaine public réelle et effective.

Le marquage au sol par de larges bandes continues permettrait de rendre aux piétons de l'espace pour circuler en toute sécurité et de façon confortable.

Le marquage au sol permettra à la ville de percevoir les droits fiscaux relatifs à l'occupation du domaine public.

 

État des lieux  :

 
La ville de Strasbourg promeut la mobilité douce via la création de la Magistrale piétonne par un souci d exigences environnementales et de santé publique.
Le piéton devrait se déplacer en toute sécurité et de façon confortable.
La transformation en aire piétonne de la rue du Maire Kuss et la Grand'rue sont des exemples criants de cette volonté.

Mais dans les faits IL N EN AIT RIEN

Fort est de constater que l'espace rendu aux piétons est grignoté par l'occupation des terrasses de café / restaurant (chaises, tables, porte-menus, ardoises, bacs à fleur, oriflammes,etc) souvent bien au-delà des limites autorisées, contrevenant ainsi à leurs autorisations d'occupation du domaine public et à la Charte des terrasses.

L'absence de marquage au sol par de larges bandes continues ou la présence de clous peu visibles rend le contrôle par la Police Municipale difficile, voire inexistant.

Les piétons et les personnes à mobilité réduite disposent en réalité de moins en  moins de place dans ces rues dites piétonnes pour se déplacer en toute sécurité, et de façon confortable ; d'autant plus que ces rues sont aussi empruntées par les nombreux cyclistes dont certains utilisent des vélos volumineux dit "vélo-cargo".

 

Objectifs :

Le marquage au sol par de larges bandes continues matérialisant les limites des terrasses de café / restaurant permettrait :
  • Aux piétons de retrouver de l'espace pour se déplacer.

  • Aux piétons de se déplacer en toute sécurité et de façon plus confortable.

  • A la Police Municipale et aux contrôleurs de la Ville de vérifier d'un coup d’œil le respect par les cafetiers et restaurateurs de leurs autorisations de terrasse, ainsi que le respect des préconisations de la Charte des terrasses qui imposent la présence de tout le matériel et décoration de la terrasse de café à l'intérieur des limites autorisées. En délimitant au sol les limites des terrasses de café / restaurant grâce à de larges bandes continues qui  formera ainsi une aire visible, un périmètre  facilement identifiable qui permettra de constater tout débordement des terrasses de café / restaurant.

  • Au service des droits fiscaux de la ville de recouvrir le montant dû pour l'occupation illégale du domaine public.

Le marquage au sol par de larges bandes continues a déjà été utilisé par les services de la Ville lors du marché de Noel  ou de la Braderie dans le secteur de la cathédrale (ci-dessous photo),

 
Mise en oeuvre :
 
Le marquage au sol des limites autorisées de terrasse de café  / restaurant par la ville de Strasbourg, grâce à de larges bandes continues comme pour les places de parking, devra prendre en compte  le revêtement du sol (pavé, bitume, autres), afin que ce marquage ne disparaisse pas au bout de quelques jours, tout en pouvant être effacé en l'absence d'autorisation de terrasse ultérieure.

Je rappelle que la loi autorise ce marquage dans les aires piétonnes et il suffit de se promener Rue de la vignette ou Rue du jeu des enfants pour constater  des peintures au sol.

 

 

Documents à télécharger

Aucun document associé pour le moment

Commentaires

Popups Participer

Popups Participer