Concertation préalable sur le projet de restructuration et d'extension du stade de la Meinau

Questions/commentaires du public

Compilation de toutes les contributions du public durant la concertation préalable du 20 mai au 12 juillet 2019 inclus
 [issue des pages du sites, des mails adressés directement aux garants (6), des mails adressés à stademeinau@strasbourg.eu (5), courrier papier (1), registres papier (2)]

Les propositions & nos réponses du 20 mai au 12 juillet inclus

Les propositions du 20 mai au 12 juillet inclus

Propositions concernant l'insertion urbaine et environnementale

Le 20/05/2019 EN QUALITÉ DE : ÉTUDIANT EN URBANISME ET AMÉNAGEMENT, SUPPORTER ABONNÉ
Pour moi il faut distinguer le projet en 4 sous-projets. Le premier étant bien sûr l'infrastructure stade qui est relativement vétuste et sous-dimensionnée aujourd'hui. Le projet prévoit un nombre de place supplémentaire très faible. En effet la quantité de places VIP sera doublé ce qui implique une augmentation minime (environ 4000 places) de places grand public. Le deuxième est la fan zone et cette dernière semble appropriée aux objectifs d'accueil du club. Le troisième est le centre de formation et d'entraînement qui est en réalité une modernisation mais pas un réel agrandissement. Le projet actuel est sous-dimensionné pour un club qui voit notamment sa section féminine se structurer convenablement et ses équipes de jeunes au plus haut niveau. Le dernier aspect est l'accessibilité. L'avantage du stade de "centre-ville" cache en effet un problème énorme d'accessibilité. La problématique du stationnement est sans issue, à moins de faire du stationnement en ouvrage donc très coûteux. Et malgré ces constructions, le gain de place n'absorbera pas les spectateurs supplémentaires. Les routes sont bien évidemment innapropriées et impossible à revoir. Pour opérer un changement modal, les solutions sont nombreuses mais pas forcément réalisables ni envisagées. La proximité d'une gare SNCF est une opportunité énorme mais il ne semble pas prévu de réaliser un partenariat pour un train de supporter depuis les villes satellites de l'EMS (Saverne, Haguenau, Molsheim, Sélestat,...) En outre le projet me semble sous-dimensionné et trop court-termiste ! Une des solutions, qui implique d'autres questions, serait de construire un nouveau complexe en périphérie de la ville et de réaménager la friche Meinau en quartier résidentiel. En référence on peut noter le projet de Madrid pour le club Atletico.

Le 20/05/2019
Insertion urbaine :  Il est impératif que le projet représente Strasbourg et l'Alsace avec modernité.   De part son aspect extérieur le stade pourrai s'illuminer en bleu lors des soirs de matchs.     Les supporters viennent tôt au stade, il y a quelque années avec un ami nous avons imaginé une grande '' fan zone'' devant le stade à la place du parking VIP. Avec des buvettes, restauration, ventent d'accessoires merchandising.  Afin de trouver une ambiance un petit peu à '' l'allemande'' ou à une fête de village qui ressemble à l'ambiance en Alsace et qui attirerai les spectateurs (80% des spectateurs viennent des petits villages alsacien et non de Strasbourg même.

Le 21/05/2019
Favoriser davantage les espaces piétons et les lieux de vie autour du stade (commerces...).  Revoir et améliorer le plan de stationnement autour du stade. Créer un "univers Racing" autour du stade : drapeaux, lampadaires, poubelles, marquage au sol...  Utilisation de panneaux photo-voltaïques.

Le 22/05/2019
quartier résidentiel ! pffff monsieur l'étudiant en urbanisme

Le 22/05/2019
"Un nouveau toit moderne transparent , discret , efficace contre la pluie a partir de la pelouse , et non comme actuellement a partir des premiers gradins."

Le 23/05/2019
Votre commentaire cible l'ensemble des problèmes : Augmentation de la jauge presque exclusivement en faveur des places VIP et Business sans tenir compte des l'évolution prévisible à long terme du nombre de spectateurs/supporters (par le passé le RACING a accueilli jusqu'à 39 000 spectateurs lors de la venue de Marseille ( 20 novembre 1992) dans un stade, avec, il est vrai une majorité de places debout), manque de structures pour développer le club (centre de formation moderne, terrains d'entrainement, stade annexe (l'équipe réserve joue à ... Molsheim !), problèmes de stationnement et d'accès récurent pour un établissement situé à proximité du centre ville ( Quid de la desserte renforcée en transport en commun - CF proximité d'une gare SNCF ?) .On ne parle absolument pas, non-plus, de développement durable dans ce projet (panneaux photovoltaïques en toiture, récupération eaux de pluie pour arroser la pelouse, locaux BBC ou à énergie positive....).Nous espérons que la concertation permette de palier à tout ces manques !

Le 23/05/2019
La création du fan club a proximité immédiate des habitations va occasionner des nuisances sonores et des perturbations pour les résidents de la rue Staedel et des rues adjacentes. (se rajoutant aux désagréments et déchets du Mac Do !). Pourquoi ne pas prévoir l'emplacement du fan club à distance de cette zone résidentielle ? Pourquoi ne pas la situer plutôt sur l'arrière du stade, au nord, nord-est du stade ?    Vu le nombre d'accidents au carrefour Staedel/Flachenbourg, qu'est-il envisagé en terme de sécurité routière concernant véhicules et piétons ?    Étant donnés les stationnements irréguliers des voitures, entravant les sorties de garage près du stade, quelles solutions ?

Le 24/05/2019
"Mieux mettre en valeur la flore aux alentours, moins de béton et goudrons aux alentours."

Le 24/05/2019
Repenser les alentours du stade pour que son activité n’empiètent pas sur les mobilités douces (tram surchargé, voitures stationnées sur les pistes cyclables et les trottoirs). Encourager les spectateurs à ne pas venir en voiture afin de réduire l'impact environnemental sur les quartiers environnants (en installant un grand parking à vélo, par exemple et en revalorisant la gare TER de Krimmeri).

Le 24/05/2019
Peut-on arrêter de dépenser de l'argent publique pour un stade de foot, qui est un lieu fait pour générer de l'argent par et pour des investisseurs privés. Cela est un domaine qui n'a rien à faire dans un budget municipal, départemental, régional ... Ah oui exemple parmis d'autres les décorations des vitres et du sol de l'arrêt de tram Krimmeri Meinau en bleu RCS ça n'a rien à faire dans un espace publique. Je sais qu'à la CUS on aime augmenter les surfaces d'affichage publicitaire, voir le futur RLPi, mais ce n'est pas encore voté, donc ne mettez pas la charrue avant les bœufs.

Le 24/05/2019
"sortir le stade"

Le 28/05/2019
Bonjour,  Ce projet d'agrandissement du stade de la Meinau n'est pas sérieux. En tant que riverains, nous vivons déjà l'enfer lors des matchs, et vous souhaitez encore aggraver la situation davantage  ? C'est proprement irrationnel et irresponsable.   La situation géographique du stade n'est pas adaptée pour accueillir toute cette foule dans de bonnes conditions, pour les supporters comme pour les riverains. C'est vraiment du perdant / perdant. Sans compter ce que cela coutera cher en impôt alors qu'il existe bien d'autres causes plus nobles à financer, à plus forte raison si on déteste le football et le diktat qu'il impose à la population résidente. C'est proprement scandaleux ce projet.

Le 29/05/2019
Le projet doit permettre de préserver et renforcer la qualité paysagère du secteur, et améliorer les espaces publics de circulation (tous modes) qui relient la Meinau, le Neudorf et le Neuhof,avec une qualité du même niveau que les espaces publics du centre ville. Il doit s'appuyer sur la qualité et la visibilité du cortège végétal du Rhin Tortu. La sncf doit être associée à la réflexion d'ensemble sur la vegetalisation du secteur.

Le 29/05/2019
Merci d'interdire de fumer dans les gradins (le règlement actuel pénalise les non-fumeurs)

Le 01/06/2019
1. avoir accès internet sur l'étude démontrant que le stade est sous-dimensionné 
2. Idem pour Évaluation réelle et quantifiée du problème de stationnement véhicules 
3. solutions alternatives à l'extension parking (transports en commun, coopération CTS, SNCF...navettes à partir de parkings existants 
4. financement : refus d'impact sur les finances publiques et les impôts locaux 
5. Étude pour autofinancement privé et affectations de recettes (fréquentations, publicité, diffusions audiovisuelles...)

Le 03/06/2019
Impossible d'insérer un stade d'une telle capacité dans un tissu urbain dense sans le faire au mépris des riverains, ce qui est le cas depuis de nombreuses années. Sans parler des nuisances sonores et visuelles! 

Le 03/06/2019
"Bonjour, je ne vais pas reprendre certaines idées déjà émises par les citoyens. mais l'accès ferroviaire Krimeri doit être développé pour une utilisation par les supporters locaux (le train bleu), par les supporters visiteurs(le "parcage" est juste à côté) et, évidement, par les salariés et les étudiants qui nécessite de ce déplacer dans le Sud de l'Eurométropôle.   Est-il également envisageable d'intégrer un toit au-dessus du parvis permettant l'accès au stade (attente lors des fouilles)? Cette toiture permettra par exemple de créer un marché hebdomadaire couvert ou une utilisation lors de diverses manifestations extérieures; il s'agit de trouver une utilisation autre que les événements sportifs à cette équipement."

Le 09/06/2019
Il faut préserver au maximum l'espace non constructible autour de la Meinau.

Courrier papier reçu le 11 juin 2019
•    Monsieur Herrmann
Je vous réponds par ce courrier :
1.    Il faudrait diminuer le bruit (isolation) du stade en fonctionnement normal,
2.    Il serait intéressant de planter un maximum d’arbres dans les espaces creux et tout autour du stade,
3.    Prévoir les moyens d’accès au stade en dérangeant le moins possible les riverains
De manière générale, il est vital pour contrer la pollution de l’air et le réchauffement climatique de planter un maximum d’arbres dans les espaces creux et partout où cela est possible, y compris encourager les propriétaires de jardin à en planter, ainsi que des arbustes. 
Je suis moi- même atteinte d’une pathologie des poumons.
Bien respectueusement.

Le 18/06/2019 à 22:12
Insertion urbaine et environnementale. j'ai deux inquiétudes, une à court-moyen terme et une à long terme. lorsque l'on parle d'insertion urbaine et environnementale je transforme dans mon jargon en nuisances. nuisances pour les riverains que nous sommes, nuisances pour la faune / flore alentours. concernant les nuisances pour nous riverains, j'en vois à court terme concernant l'organisation même des travaux... en ce moment ont lieu des travaux sur la voirie. pour seulement quelques camions la circulation semble vite compliquée, nuisances traffic, nuisances sonores, nuisances liées aux émissions de polluants. comment allez-vous gérer le vaste chantier de restructuration ? horaires? quels arbres allez-vous couper pour faire de la place !? pourriez)-vous nous réaliser un plan d'implantation exact de la flore avant travaux (avec noms des essences pour nous instruire)? 
nuisances à long terme pour nous riverains : je les vois liées aux modes d'accessibilité aux abords du stade que vous aurez choisis qu'elles soient pérennes et/ou à l'occasion des matchs (et en particulier à la circulation au quotidien !). pourriez-vous nous préciser ce qui est supposé être pérenne et occasionnel? 
je vois les nuisances liées également aux choix qui seront faits en termes d'aménagement des abords et du parc. eclairage de nuit (est-ce utile d'avoir un éclairage toute la nuit qui plus est sur 4 spots distants de quelques mètres - parking + voirie?).. j'espère que vous ne prévoyez pas un éclairage du stade en dehors des matchs? enfin, toujours à long terme, le parking actuel p4 sert parfois de circuit de rodéo nocturne ou autres festivités. l'aménagement futur prévoit-il quelque chose à ce niveau pour limiter les nuisances nocturnes? encore deux autres points : la pissotière géante et la macdonalderie. concernant la pissotière, même si elle sans doute bonne pour la nature, elle l'est peut-être un peu moins pour ceux qui sont amenés à y faire l'entretien des espaces verts et ramassage de macdonalderie. je n'ai pas de proposition précise sur le sujet, ne souhaitant pas spécialement voir pousser au milieu du parc des sanitaires automatiques. mais je vous y rends attentif. concernant la macdonalderie, il me paraît scandaleux que des déchets jonchent journellement les abords du stade. aucune pression ne semble être faite sur ce restaurant pourtant sponsor du racing tandis que nos impôts servent au ramassage.
a présent nuisances pour la faune et la flore à court-moyen terme et à long terme. a court terme, toujours liés aux travaux. qu'allez-nous nous couper? sur le parking longeant la rue montessori? aux abords immédiats du parc (entre parc et stade)? aux abords de la voie ferrée? il est important pour nous de conserver au maximum les arbres présents.
ils sont magnifiques, apportent de la fraîcheur, sont des habitats pour la faune et apportent un bruit de feuillage qui contraste avec celui des autos...les oiseaux sont aussi encore relativement présents dans le secteur. pourrait-on envisager que le stade et les terrains d'entraînement puissent eux-mêmes devenir des réservoirs de biodiversité (en plus de la conservation des arbres)? que leur entretien (stades et terrains) suivent des principes de maintien de biodiversité (calendrier de coupes notamment...)? les clôtures des terrains d'entrainements sont barricadées par des thuyas. on doit pouvoir inciter à faire mieux en terme de haies? le stade lui-même ne pourrait-il pas accueillir faune et flore? il faudrait poser la question à des spécialistes :). 

Le 18/06/2019 à 22:19
Peut-on avoir les compte-rendus des ateliers? je n'ai pas pu me rendre à chacune des sessions, notamment la seconde de l'atelier insertion urbaine et environnementale.

Le 26/06/2019 à 14:41
Les promenades le long du Rhin tortu depuis le parc du schulmeister sont très agréables mais elles s’arrêtent à la hauteur du stade. La proposition de prolonger la promenade le long de l’eau, au nord du stade, est une belle idée. Ces espaces autour du Rhin tortu sont magiques et sont une agréable respiration pour les habitants.
Si l’on enlève les voitures sous les arbres, cela dégagerait de beaux espaces pour les habitants : parc de l’extenwoerthfeld qui se prolonge, espaces de jeu pour enfant sur la thématique du ballon, sports urbains, etc. il faut que ces espaces servent à tous, qu’on aime le foot ou pas.

Le 26/06/2019 à 14:46
A l’heure de la raréfaction des terres constructibles (on argumente le maintien du stade en ville pour ne pas consommer des terres agricoles), je ne comprends pas pourquoi le projet du rcs s’étale autant, notamment avec la fanzone. Le programme est très tourné sur les besoins rêvés du rcs donnant l’impression que tout le secteur lui appartient et qu’il est extensible à souhait. C’est une approche obsolète et contradictoire avec la volonté politique de maintenir le stade de la Meinau à la Meinau. Une optimisation du programme est-elle possible ? Au-delà d’un restaurant ouvert sur le quartier, quelles autres synergies peuvent être mises en place ? Comment se projet s’inscrit-il dans une ville du 21ème siècle ? 
comment ce projet peut-il être innovant pour le rcsa mais aussi pour les collectivités qui mettent la main à la poche ? 

Le 26/06/2019 à 21:54
Ce serait bien que les espaces autour du stade proposent des activités accessibles à tous et toutes, peu importe l’âge, le sexe, la mobilité… l’univers du foot n’attire pas que des hommes. Tout le monde n’aime pas le foot non plus. Les espaces en-dehors du stade sont à concevoir pour tout le monde. Pourquoi pas des bancs, des peintures et des jeux au sol, des jeux d’eau. Une démarche participative est-elle envisagée pour ces espaces avec les habitants de la Meinau et du Neudorf, les supporters du rcs ?
Tous les premiers dimanches du mois, un rassemblement de véhicules de collection est organisé sur les parkings devant le stade. Ce temps de partage des passionnés est fort sympathique et permet à tout le monde de profiter d’un musée à ciel ouvert. C’est une animation culturelle gratuite, basée sur le partage et la passion. Je propose de continuer de pouvoir accueillir ce rassemblement car cela contribue à animer le site.

Le 28/06/2019 à 17:13
L'accès à ce registre n'est pas possible depuis bon nombre de postes informatiques. Comment est-ce possible? 

Le 28/06/2019 à 21:44
Il est important de conserver le cadre actuel, voire de l'améliorer. Rendre accessible le Rhin tortu sur sa globalité serait une bonne idée. 
Concernant la destination future du parking situé entre Montessori et extenwoerth, je m'interroge sur l'environnement direct qui sera proposé aux enfants de la future école : mc do et activités majoritairement liées au foot. N’est-ce pas réducteur? N’était-ce pas une occasion d'intégrer, sur ce parking entre Montessori et extenwoerth crèche, annexe de centre socio-culturel, ludothèque ou autres activités variées et innovantes pour tous les enfants du secteur et non loin de l'école? 

Le 29/06/2019 à 00:57
Riverain du stade de la meinau, j'apprécie particulièrement le parc (terrain de foot/basket, pelouse, aire de jeux pour enfants, pétanque) qui jouxte le stade au sud le long du Rhin tortu. L’ambiance très familiale et sportive lors des week-ends et débuts de soirées sont également particulièrement sympathiques. Seule ombre au tableau, le manque de civilités de certaines personnes, qui considèrent le parc comme une décharge en y laissant papiers, emballages souvent très gras, bouteilles plastiques, cannettes...
Dans le projet d'insertion urbaine, il me semble donc particulièrement important de préserver ce cadre de verdure et cette ambiance. Dans ce cadre, j'inclus bien entendu les grands arbres, qui ont mis un certain nombre d'années à pousser, et offrent de belles surfaces ombragées. Le projet n'apparaît pour l'instant pas très clair quant à l'avenir de ces grands arbres (au sud et à l'ouest du stade), mais je trouverai très dommage de les abattre. Question : quel est le nombre d'arbres qui pourraient être abattus ? La replantation d'arbres serait une initiative louable mais il faudrait attendre un certain nombre d'années avant qu'ils atteignent une taille acceptable. Pourquoi pas ajouter des bancs (même s'il y en a) ou de tables 
Pour rester dans l'aspect urbain et environnemental. L’éclairage, indispensable aux abords du stade, pourrait cependant être eu. A-t-on besoin d'un éclairage aussi fort au milieu de la nuit ? Repenser l'éclairage (moins haut, plus orienté sur la piste et l’accès piétons, qui s'allume au passage des piétons) serait peut-être moins énergivore et réduirait la pollution lumineuse.
Autant le parc qui longe la rue staedel est très agréable, autant les parkings le long de la rue extenwoerth et à l'angle de la rue extenwoerth / rue staedel ne sont pas très agréables. Ils ne sont d'ailleurs que très partiellement utilisés hors soirs de match. Il ne me semble donc pas inintéressant de réaménager la zone. Dans le projet, l'aménagement d'une fan-zone est prévue à cet endroit. Le concept reste assez flou et l'utilisation / ouverture de cette fan-zone n'est pas non plus clairement détaillée. 
Implanter un restaurant (autre qu'un fast food), boutique, musée, cafés me semble être une idée originale mais il faut veiller aux horaires d'ouverture/fermeture, au bruit pour les riverains. L’éventuelle présence d’un écran géant pour des événements est beaucoup plus gênante. Combien de spectateurs devant cet écran ? Sera-t-il ouvert / salle fermée ? Combien d'événements par an (tous les matchs du racing à l’extérieur ? autre événement)? À quelle heure fermerait cette fan-zone ? Vous n'avez pas forcément réponse à toutes ces questions mais le flou qui persiste autour de ce projet de fan-zone est source de fortes inquiétudes pour les riverains et leur tranquillité. 
Dans le projet d'insertion du secteur stade de la Meinau, il est prévu une école (où exactement et quand ?) ? Quid du fast-foot (restera ? restera pas ?). 
Enfin, à l'heure où les températures se réchauffent, il serait bien d'éviter le tout minéral. Avez-vous réfléchi à aux surfaces végétalisées (toitures, parking...). Pour la zone (restaurant/boutique/musée...), on pourrait aussi imaginer une allée centrale avec pergola/tonnelle végétalisée (comme place du marché à neudorf). 

Le 29/06/2019 à 18:43
N’abattre aucun arbre 
Suppression des parkings aux alentours et remplacement par des espaces verts 
Interdiction de stationner dans les rues adjacentes comme lors de la foire exposition au quartier du wacken
Les supporters doivent arriver au stade en tram ou vélo

Le 02-07-2019 à 13:28
le sujet le plus inquiétant pour les riverains est le projet de fan-zone (jauge à 5000 places). J'ai lu vos réponses  et j'ai plusieurs questions ou remarques à ce sujet :
- pourquoi ne pas prévoir une consultation pour les habitants du quartier (périmètre à définir, par exemple les quartiers meinau/neudorf) avec une question du genre « etes-vous favorable à l'implantation  d'un fan-zone (jauge maximale 5000 places) pour la retransmission de quelques événements sportifs d'importance, hors match du racing à domicile ». Il me semble que ce genre de consultation ne doit pas être trop difficile çà mettre en oeuvre. Cela a déjà été fait dans un tout autre cadre et périmètre: les rythmes scolaires.
- vous envisagez une fan-zone uniquement pour quelques événements. Économiquement, je ne suis pas convaincu de la rentabilité d'un tel investissement (matériel video/audio, aménagement de l'emplacement, barrières de sécurité fixes...) pour une fan-zone si peu occupée. On pourrait plutôt regrouper restaurant, musées, boutiques sur une zone plus restreinte et profiter de l'espace restant pour places, parkings vélos, arbres, bancs, fontaines, jeux. Dans cette zone, mais aussi ailleurs, si vous pensez à mettre des poubelles et toilettes, pour éviter de voir les charmants parcs et jardins transformées périodiquement  en poubelle et urinoirs. Dans ce cas, je vous l'accorde, vous n'êtes pas responsable de l'incivilité de certaines personnes.
- Dans une de vos réponses, vous dites que les forces de l'ordre et services de sécurité sauront gérer d'éventuels débordements. J'en conviens parfaitement et je n'ai aucun doute à ce sujet mais le problème viendra plutôt du bruit engendré. Je suis déjà allé dans une fan-zone et je suis beaucoup les retransmissions sportives en général. Même avec la meilleure volonté du monde, il est très difficile de faire voeu de silence pendant ce type d'événements, surtout en fan zone. 
J'accepte volontiers les bruits les soirs de match, mais j'apprécie également tous les autres moments plus calmes. J’aimerai que l'on reste à ces 19 soirées/après-midi par an (+ quelques éventuels matchs de coupe de France/coupe de la ligue).
- Vous dites  également qu'il n'y aurait au maximum que 5000 personnes dans la fan-zone, mais même 100 personnes peuvent faire beaucoup de bruit 
- Enfin, lors des matchs de coupe du monde en 2018, il y avait 10.000 personnes au jardin des 2 rives. une jauge à 5000 risque d'être limitée, et il faudrait prévoir une autre fan-zone pour accueillir plus de monde. Pourquoi ne pas garder ce système de fan-zone temporaire  (éventuellement au zentih/rhenus en cas d'intempéries et si disponibilités pour ces gros événements, à l'écart des habitations (Pourtales, au bout du jardin des 2 rives...)
Merci d'avance pour vos réponses

Le 04-07-2019 à 18:06
Merci de communiquer à la population, les résultats des mesures de pollution avenue de Colmar lors des soirs de matchs en comparaison des autres moments. Par ailleurs, il est omis de signaler qu. Un important centre scolaire va se construire à côté du stade avec dans le même temps emprise du stade sur ces équipements scolaires.
Compte tenu des nombreux manques du dossier, l enquête publique ne pourra qu émettre un avis défavorable. Il ne sera pas possible de construire à la fois l extension du stade et le groupe scolaire qui doivent partager les emprises communes par exemple. Ce sera soit l un, soit l autre.  Il sera temps à ce moment de faire la démonstration de comment les documents fournis passent sous silence un grand nombre de problèmes, comme L augmentation démesurée de la fanzone sur l espace public qui est une appropriation scandaleuse d un bien commun. Les plans de l avant projet non communiqués de restriction d utilisation de la zone réservée, lors des soirs de match, montrent clairement que c est une privatisation pure et simple, malgré la dénégation des élus qui prétendent que rien n est décidé. C est en partie vrai, puisque la bataille qui va démarrer au moment de l enquête publique, risque fort d interrompre le processus. Mais si par malheur ce n était pas le cas, les avants projets Res1, Res2, Res3, montrent que la Meinau se voit amputee de son hub d accès et de distribution des habitants du quartier en matière de transport quotidien. On peut craindre que les proximites bienveillantes de la municipalité avec les promoteurs qui ont en 10 ans hyper densifies tous l espace de Strasbourg avec des équipements collectifs inexistants, les poussent encore dans de mauvais choix.

Le 05-07-2019 à 10:10
Bonjour, en tant que riverains de la rue des Vanneaux, il faut savoir que nous sommes déjà en train de partager l'expérience spectaculaire de la bétonite aigüe qui frappe l'Eurométropole depuis des années maintenant et qui s'annonce encore plus intense si ce projet venait à aboutir avant la fin de cette mandature.
En effet, après la construction en cours rue des Vanneaux (Le parc des ciriers), sans parler du projet conséquent au bout de la rue de la Rheinmatt (PC accordé mais procédure devant le Tribunal afin d'empêcher le projet d'aboutir), nos élus nous annoncent la démolition des murs du Red Star pour construire un bâtiment plus imposant sans doute que celui existant et autres aménagements alentours qui contribuent à dégrader le fameux « cortège végétal du Rhin Tortu ». 
Les nuisances de toute sorte ont déjà été évoquées par les différents intervenants. Nul doute que ce projet aboutira et que les contribuables continueront d'être facturés comme il se doit depuis tant d'années. A contrario, cette concertation aura eu le mérite de soulever des thèmes non encore abordés par les cabinets consultés et le courage de nos édiles fera le reste pour revoir leur copie modifiée et améliorée...Riverain du stade de la meinau, j'apprécie particulièrement le parc (terrain de foot/basket, pelouse, aire de jeux pour enfants, pétanque) qui jouxte le stade au sud le long du rhin tortu. L'ambiance très familiale et sportive lors des week-ends et débuts de soirées sont également particulièrement sympathique. Seule ombre au tableau, le manque de civilités de certaines personnes, qui considèrent le parc comme une décharge en y laissant papiers, emballages souvent très gras, bouteilles plastiques, cannettes... Dans le projet d'insertion urbaine, il me semble donc particulièrement important de préserver ce cadre de verdure et cette ambiance. Dans ce cadre, j'inclus bien entendu les grands arbres, qui ont mis un certain nombre d'années à pousser, et offrent de belles surfaces ombragées. Le projet n'apparaît pour l'instant pas très clair quand à l'avenir des ces grands arbres (au sud et à l'ouest du stade), mais je trouverai très dommage de les abattre. Question : quel est le nombre d'arbres qui pourraient être abattus ? La replantation d'arbres serait une initiative louable mais il faudrait attendre un certain nombre d'années avant qu'ils atteignent une taille acceptable. pourquoi pas ajouter des bancs (même s'il y en a) ou de tables Pour rester dans l'aspect urbain et environnemental. L'éclairage, indispensable aux abords du stade, pourrait cependant être evu. A-ton besoin d'un éclairage aussi fort au milieu de la nuit ? Repenser l'éclairage (moins haut, plus orienté sur la piste et le accès piétons, qui s'allume au passage des piétons) serait peut-être moins énergivore et réduirait la pollution lumineuse. Autant le parc qui longe la rue staedel est très agréable , autant les parkings le long de la rue extenwoerth et à l'angle de la rue extenwoerth / rue staedel ne sont pas très agréables. Ils ne sont d'ailleurs que très partiellement utilisés hors soirs de match. Il ne me semble donc pas inintéressant de réaménager la zone. Dans le projet, l'aménagement d'une fan-zone est prévue à cet endroit. Le concept reste assez flou et l'utilisation / ouverture de cette fan-zone n'est pas non plus clairement détaillée. implanter un restaurant (autre qu'un fast food), boutique, musée, cafés me semble être une idée originale mais il faut veiller aux horaires d'ouverture/fermeture, au bruit pour les riverains. L'éventuel présence d'une écran géant pour des événements est beaucoup plus génante. combien de spectateurs devant cet écran ? sera-t-il ouvert / salle fermée ? combien d'événements par an (tous les matchs du racing à l’extérieur ? autres événements )? a quelle heure fermerait cette fan-zone ? Vous n'avez pas forcément réponse à toute ces questions mais le flou qui persiste autour de ce projet de fan-zone est source de fortes inquiétudes pour les riverains et leur tranquillité. Dans le projet d'insertion du secteur stade de la meinau, il est prévu une école (où exactement et quand ?) ? quid du fast-foot (restera ? restera pas ?). Enfin, à l'heure où les températures se réchauffent, il serait bien d'éviter le tout minéral. Avez-vous réfléchi à aux surfaces végétalisées (toitures, parking...). Pour la zone (restaurant/boutique/musée...), on pourrait aussi imaginer une allée centrale avec pergola/tonnelle végétalisée (comme place du marché à Neudorf).

Le 05-07-2019 à 12:08
Profiter de cette restructuration du stade pour faire du parking situé devant le stade, non pas une fan-zone à destination footballistique unique (« améliorer de façon spectaculaire l'expérience du spectateur », « très vaste espace », « animations avant et après match », « environnement sécurisé »), mais plutôt une belle place arborée accessible à tous, dans l’air du « vivre ensemble » et pour des activités très diversifiées et intéressant le plus grand nombre, de la jeunesse aux vieilles gens, et ce quelque soit le genre. Marché, pépinières culturelles, animations sportives, artistiques sans sono ni écran géant, etc...

Le 08-07-2019 à 16:33
Garder la Meinau est formidable ! Après toutes les idées de relocalisation, voilà enfin un choix du coeur... Peut-être de la raison aussi, après tout les clubs comme Arsenal n'ont jamais tout à fait retrouvé leur âme après avoir quitté leur lieu d'histoire. Et l'avenir de la ville est... en ville, la fuite vers la périphérie montre depuis longtemps ses limites. Pas vu grand chose à ce jour sur le concept environnemental (limitation et recyclage des déchets, concept énergétique, verdissement), attention à conserver les grands arbres au moment des travaux ! Un tel patrimoine est long à remplacer.

Le 08-07-2019 à 17:17
Le stade de la Meinau est un beau stade qui ne nécessite aucun aménagement. Il est situé a portée de tram du centre ville donc largement accessible.

Le 08-07-2019 à 17:40
L'insertion que le projet propose envahit l'espace actuel apprécié des habitants de la Meinau et votre projet n'en tient absolument pas compte. Quid des arbres abattus pour faire ce nouveau stade et des espaces verts verts? Quelle insertion possible dans un environnement aussi restreint? Je propose que votre projet ne détériore  pas la qualité de vie actuelle des habitants.

Le 10-07-2019 à 19:07
On touche pas aux arbres.

Le 11-07-2019 à 10:35
Il faut veiller à ce que le projet respecte l'environnement actuel du stade, jardins familiaux des ciriers et espaces arborés qui sont lieux de vie (places de pétanque,  mini-stade de foot, rendez-vous des promeneurs de chien), mais aussi de fraîcheur et abritent une faune riche d'oiseaux, écureuils, hérissons qui participent à la biodiversité plus que les aménagements béton-asphalte-pavés auto bloquants.

Vos propositions concernant le projet du Stade

Le 20/05/2019
Il est absolument indispensable de repenser toute l'organisation des buvettes !!!  L'organisation est archaïque.   Les décideurs doivent se rendre à Munich, Francfort ou stuttgart où lors de match de plus de 50 000 personne acheter une bière vous demande pas plus de 3 à 4 minutes.   Un système de paiement par carte rechargeable permet au vendeur de ne plus avoir à rendre la monnaie = gain de temps    Les employes de la buvette doivent être formé à travailler en équipe, afin de faire gagner du temps au public mais également faciliter leurs travail ! Un serveur ne peux pas demander au client ce qu'il veut, se déplacer tirer une bière, revenir encaisser le client.  1 personne prends les commande, 1 tire les bieres et 1 distribue..

Le 20/05/2019
La ville de Strasbourg a manqué, ces 25 dernières années, pas moins de 5 évènements sportifs majeurs organisés en France, du fait de la non-conformité du stade de la Meinau (1 Coupe du Monde et 1 Championnat des nations Européen de football masculin, 1 Coupe du Monde de football féminin (en 2019) et 2 Coupe du Monde de rugby). Il semblerait que le stade de la Meinau, puisse maintenant, après rénovation, accueillir des rencontres du tournoi de football olympique de Paris 2024, ce qui n'est pas encore confirmé, et représenterait une maigre consolation pour une ville qui se veut capitale de l'Europe. Au final, après près de 25 ans d'études diverses (les premières datant de la Coupe du Monde 1998), il est prévu une extension limité du stade de 26.000 à 32/33.000 places. On peut se poser la question sur ce manque d'ambition (Pourquoi pas une jauge de 36.000 places comme il était prévu dans le dernier projet pour l'Euro 2016 qui ne s'est finalement pas réalisé ?). Il faut se rappeler qu'il y a plus de 20 ans, le Racing, alors présidé par Roland WELLER et entraîné par Gilbert GRESS, avait terminé 5ème de division 1 et fait déplacer 35.000 spectateurs contre le PSG et même 38.000 contre Marseille, dans un stade avec encore une majorité de places debout, il est vrai. Ceci signifie toutefois que le club dispose d'un énorme potentiel de supporters lorsqu'il obtient des résultats, ce qui est déjà partiellement le cas ces 2 dernières années où la plupart des rencontres se sont déroulées à guichet fermé et, pour certaines rencontres, même sans que l'ensemble des demandes de billets aient put être satisfaite. Le risque n'est-il pas que, avec une capacité de moins de 30.000 sièges pour les supporters (le nombre de places VIP et Business va grandement augmenter de son côté), et au vu de l'ambition du président Marc KELLER, le stade soit à nouveau trop petit, à peine les travaux terminés ? Pour ce projet, il semble important de voir à long terme: Une jauge supérieure permettrait, en effet, au stade de la Meinau de participer, dans le futur, à un évènement de type Coupe du Monde ou Euro de football, si la France devait à nouveau en obtenir l'organisation, ce qui ne semble pas irréaliste, et en attendant d'accueillir une final de l'Europaligue, par exemple, et au quotidien, en championnat, de ne plus laisser de supporters sur le parvis, par manque de billets, lors des rencontres au sommet (il n'y a pas que les VIP qui font vivre le club !). Pour conclure, et à titre de comparaison, il y a lieu de signaler que la ville de Karlsruhe en Allemagne (à moins de 100 km de Strasbourg), dont l'équipe de football évolue pourtant en 3ème ligue Allemande, procède actuellement à la démolition de son vétuste stade du Wildparkstadion pour construire, au même endroit, un nouveau stade entièrement dédié au football, et avec une capacité de, justement, 35.000 places. D'après les médias Allemands, cet équipement serait d'un coût de 127 millions d'Euros, aménagement extérieurs y compris (terrains d'entraînement, parkings, espaces verts).Ce montant est à mettre en parallèle avec les 100 millions estimés pour la simple restructuration de la Meinau (extension de 6000 places de la tribune présidentielle avec loges, salons et restaurants supplémentaires, réhabilitation des 3 autres tribunes qui conserveront leurs structures d'origine (datant de 1984), fanzone et aménagement extérieurs réduits).

Le 21/05/2019
Augmenter le nombre de sanitaires. Augmenter le nombre, la capacité et le service des lieux de restauration et buvette.     Limiter au maximum les contraintes thermiques en hiver au moment des basses températures (isolations, protections face au vent, braseros, chauffages...).    Créer des locaux spécifiques pour les associations de supporters.

Le 22/05/2019
J'aimerais savoir qui finance cette rénovation IN FINE. La ville participe, mais est-ce sous forme de prêt au club, qui devra rembourser, ou bien est-ce nos impôts qui financeront les ambitions footbalistiques du club ?

Le 22/05/2019
Un musee salle des trophees avec toutes les coupes du club. La boutique du club insere dans une tribune . Des nouveaux sieges bleu clair et blanc. Les caisses du club dehors repeintes en bleu et blanc . Dix milles places de plus avec un nouvel anneau tout autour des 4 tribunes , nouvelles loges repartit  en tribune nord et sud  , exit le laid projet catevents.

Le 23/05/2019
Disposer le fan club à distance des habitations (zone résidentielle ) /nuisances sonores et déchets au sol, se rajoutant a ceux du Mac Do !!   Préserver la verdure environnante (arbres, arbustes et gazons).  Réglementer les stationnements sauvages (sorties de garages, carrefours.. . )  Insonorisation /matchs  -Sécuriser le carrefour Staedel-Flachenbourg (accidents/véhicules et piétons)

Le 24/05/2019
Je ne me sens pas concerné par ce projet mais comprends l'utilité d'une extension du Stade. Mieux vaut articuler cela autour d'une offre avec un hôtel voire un véritable centre d'affaires, permettant au club de rentabiliser cela.   Énormément de clubs font cela ailleurs dans le monde. Ne pas manquer cette occasion.

Le 24/05/2019
Très bien si vous voulez l'agrandir car l'activité augmente mais ce n'est pas du ressort de la CUS de s'occuper de ça. S'il n'y a pas de financements privé venant de la fff ou la fifa il n'y a pas de projet. Donc ma proposition c'est c'est qu'il n'y ai pas de projet venant de votre part.

Le 24/05/2019
grand complexe sportif et récréatif

Le 28/05/2019
Difficile de comprendre pourquoi la capacité grand public ne sera augmentée que de 4000 places, pour un budget de 100 M d'euros !  Le stade initialement faisait 42000 places.  C'est le grand public qui fait vivre le stade, crée l'ambiance, pas les personnes en loges.  28500 places grand public, c'est trop peu compte tenu de l'engouement pour le RCSA.  Sans compter qu'il faut laisser des centaines de places (souvent vides) au visiteurs.  Il sera donc toujours difficile de trouver un billet si l'on ne souhaite pas s'abonner, ce qui est mon cas.  Vraiment déçu par ce projet.

Le 28/05/2019
Construisez un nouveau stade, à l'extérieur de la ville, accessible, qui de plus pourra dynamiser une zone, plutôt que d'insister sur une zone déjà saturée.

Le 29/05/2019
Le stade doit être plus ouvert et permettre des activités plus en lien avec le quartier et les habitants en dehors des jours de match. Un tel investissement doit avoir plus de répercussions directes pour le territoire. La gestion des déchets aux abords du stade doit être améliorée (sensibilisation du public et plus de points de collecte fermés).

Le 29/05/2019
Un tel investissement nécessite d'intégrer une dimension eco-environnementale forte dans le projet de construction et de fonctionnement du stade : consommation énergétique, gestion raisonnée des espaces verts, gestion pollution lumineuse et sonore... Ça doit être un projet vertueux et démonstrateur !

Le 03/06/2019
A sortir d'urgence d'un quartier habité!!!

Le 09/06/2019
Ce stade ne doit pas être rénové avec l'argent public.  Surtout pas au détriment des autres sports, notamment le basket très négligé par la ville, le département et la région.

Le 17/06/2019 à 09:21
Je remercie les instances de la ville de strasbourg d'avoir répondu à mes questions quant à la possible inadéquation entre la jauge retenue pour le stade et les besoins futurs du club. les arguments exposés sont toutefois surprenants. il est évoqué notamment les problèmes de rentabilité financière des stades restructurés ou construits pour le mondial 1998 et l'euro 2016. ceci est sans doute vrai pour des villes comme toulouse, bordeaux, montpelier ou nice où les clubs, malgré leurs notoriétés et résultats, n'arrivent pas à drainer le public vers des stades qui connaissent un taux de remplissage moyen d'à peine 50 % en championnat. cela est moins vrai pour nantes, saint etienne ou lens, places fortes, comme strasbourg, du football hexagonal (65 à 75 % de taux de remplissage moyen des stades - selon chiffres de la ligue professionnelle du football) et l'on ne parle pas des ténors du championnat : marseille (moyenne de 52.000 spectateurs saison 2018-2019 pour 67 000 places soit 77 %) lyon (49 500 spectateurs pour 57 000 places : 86 %) et le psg (47 000 pour 50 000 places : 94%). la situation de strasbourg est, par ailleurs, totalement différente: nous avons, ici, un stade qui n'a jamais été agrandi (et qui a même perdu considérablement en capacité depuis son passage en toutes places assises) et qui, cette année, est au bord de la saturation avec 18 rencontres sur 20 (championnat et coupes réunis) jouées à guichets fermés. la nécessité d'agrandir la meinau semble évidente. toutefois, a-t-il été réalisé une étude de marché pour estimer de manière précise les besoins futurs ? le racing jouera dès l'année prochaine en coupe de l'uefa et le président keller ambitionne de positionner durablement le club dans la 1ère moitié du tableau de ligue 1. ceci ne manquera pas de faire augmenter sensiblement l'affluence. or, déjà cette année, lors des matchs au sommet (psg, marseille), toutes les demandes de billets n'ont pu être satisfaites et, pour des raisons de sécurité, le nombre d'abonnés a été limité à un peu plus de 19 000. au final, le stade de la meinau aurait déjà pu accueillir plus de spectateurs cette saison, si sa capacité l'aurait permis. pour avoir une idée du potentiel de supporters dont dispose le racing, il faut revenir 25 ans en arrière, avant la vente du club au groupe mc cormack, à l'origine de la déchéance du club. dans les années 1980/1990, les derbys contre metz et même mulhouse (à l'époque encore en division 2) amenaient plus de 30 000 personnes dans un stade, avec, il est vrai, encore une majorité de places debout. en 1991, le choc de division 2 strasbourg -bordeaux s'est déroulés devant 35 000 spectateurs. en 1992, en division 1, cette fois, il y eut 35 000 personnes également contre le psg et même près de 39 000 personnes contre marseille (record pour une rencontre de championnat à la meinau). toutes ces affluences sont supérieures à la capacité futur du stade. certes avec 32 500 places, l'enceinte répondra aux critères de capacités fixées par les fédérations pour pouvoir participer à la plupart des rencontres et tournois internationaux tant pour le football que pour le rugby. il y a lieu de rappeler néanmoins que du fait de la non-conformité et de la faible capacité du stade de la meinau, strasbourg n'a participé à aucun des événements sportifs internationaux organisés en france ces 25 dernières années (coupe du monde de football 1998, euro de football 2016, coupe du monde de football féminin 2019, coupes du monde de rugby 2007 et 2023). or il semble que la dimension européenne de strasbourg passe aussi par la participation de la ville à de grands évènements sportifs. aussi il serait important de voir à long terme et de juger tous les aspects en matière de besoins et de capacité avant de s'engager dans des travaux aussi couteux, car l'erreur fatale serait de sous-estimer la jauge du stade ou de se retrouver éventuellement avec une enceinte ne répondant pas à toutes les normes dès la fin des travaux. 
un autre point est le nombre important de places busines et vip après travaux (10 % de de la capacité du stade). ce ratio, ne semble se retrouver qu'au niveau des stades nationaux (stade de france, wembley) ou dans les arènes appartenant aux très grands clubs européens (real, bayern, manchester united). or le stade de la meinau n'est, pour l'instant, ni l'un ni l'autre. ne faudrait-il point également rééquilibrer, de ce fait, l'ensemble, en attribuant plus de places aux supporters de base, lesquels font vivre le club et créent l'ambiance ? 
enfin l'argument technique qui prétend, que pour des raisons de distance des rangs de spectateurs par rapport à la pelouse et de l'inclinaison des gradins, il ne serait pas possible d'accroitre la capacité du stade au-delà de la jauge préconisée est largement battu en brèche par les diverses études réalisées en 1998 (coupe du monde) et 2016 (euro) qui prévoyaient des capacités comprises entre 35 000 et 40 000 places (quid d'ailleurs de la rentabilité ultérieure du stade en championnat si l'un de ces projets eu été réalisé ?). et est-ce donc à dire que ce qui était possible techniquement à ce moment-là, ne le serait plus en 2019 ? en conclusion, on peut penser que le projet ne semble pas encore suffisamment mûrit et qu'une nouvelle période de réflexion serait utile avant d'engager plus loin les études. 

Le 18/06/2019 à 23:08
Concernant la fan zone. il est écrit dans l'annexe de présentation de la fan zone l'ambition "d'améliorer de façon spectaculaire l'expérience du spectateur, avec un très vaste espace permettant les activités et animations avant et après match, dans un environnement sécurisé". qu'en sera t-il de l'expérience du riverain? sera t-elle tout autant spectaculaire dans sa détérioration? une photo du stade de manchester city est proposée en guise d'illustration (peut-être de comparaison?). a vue d'oeil, il est à noter que ce stade ne semble pas particulièrement situé en zone résidentielle. de fait, pourriez-vous nous modéliser l'implantation de la fan zone non pas sur un schéma tel que proposé (illisible par ailleurs) mais sur la photo aérienne du stade de la meinau, celle-la même qui est en page 3 de l'annexe? en nous indiquant un avant et un après?
je lis également, toujours dans l'annexe que les équipements prévus sont : "buvettes (au pluriel) et points de restauration, sanitaires, espaces d'attente et de regroupement des spectateurs couverts, espaces scéniques, écrans géants". on y parle de jours de match et de manifestations ponctuelles (retransmissions de match, animation de promotion du club). on y parle de sonorisations et d'éclairage lors des matchs (et manifestations ponctuelles je suppose). pourriez-vous être plus précis sur l'utilisation de cette fan zone? va t-on avoir une ambiance match toutes les semaines au lieu de toutes les quinzaines actuellement? quel sera le niveau sonore autorisé? si vous souhaitez attirer le chaland, ce n'est sans doute pas pour qu'il reparte tout de suite. jusqu'à quelle heure seront ouvertes buvettes et restaurants? qu'entend-on par animation de promotion du club (fréquence, nature ?).
en période match à domicile, même si sur le total des supporters les choses se passent relativement bien, il arrive quelques désagréments, notamment ceux qui dès le milieu d'après-midi consomment de l'alcool et le font savoir par mégaphone. quels effets de la fan zone (de part son amplitude horaire et fréquence d'ouverture) sur ces phénomènes?
par quel biais répondez-vous à toutes ces questions qui vont sont posées dans ce registre numérique? 

Au 19/06/2019 sur le registre papier disponible au centre administratif
Bonjour, je souhaite attirer votre attention sur la difficulté que rencontre les riverains pour se déplacer les soirs de match. Je suis une femme et il n’est pas toujours sécurisant de croiser des groupes d’hommes (entre 5 et 15) une bière à la main. Un soir, en voulant éviter les mains balladeuses, j’ai dû dévier de mon trajet habituel ; le résultat fut une entorse à la cheville et 2 mois d’arrêt de travail. 
D’autre part, entant que maman j’aimerais que vous investissiez plus dans les écoles et les crèches plutôt que dans un stade. Permettre aux parents de travailler sereinement me parait plus important.

Le 21/06/2019 à 12:37
Un stade plus grand (33000 places me paraît très bien) pour garantir un taux de remplissage semblable à celui d'aujourd'hui tout en gardant l'ambiance actuelle qui fait la réputation de la meinau 

Le 26/06/2019 à 14:41
Merci pour les informations mises en ligne. Il y a une pièce du programme que je ne comprends pas : la fanzone. La fan-zone sera-t-elle un espace privatif du club ? Est-elle nécessaire pour des raisons de sécurité ou est-ce uniquement un espace « de recette » en plus pour le club ? Quel intérêt pour les riverains au-delà du restaurant proposé ? Quel intérêt pour la ville ? J’ai le sentiment que cet espace va générer de nombreux inconvénients pour les habitants et que cet espace est uniquement destiné au profit du club de football ! 

Le 26/06/2019 à 14:46
D’après les documents, la fan-zone semble être un espace clôturé. Est-ce le cas ? Quelles seront les incidences pour les piétons et les cyclistes ? Leur circulation aisée et directe sera-t-elle maintenue de la sorte ? La fan-zone obligera—t-elle les piétons et les cyclistes à contourner le site et à faire un détour par rapport à leur parcours actuel ? Je trouve le parcours actuel de la rue de l’extenwoerth très fonctionnel et direct. Il serait dommage d’obliger les piétons et cyclistes à rallonger leur temps de parcours pour répondre aux besoins exceptionnels (une 20aine de fois par an ?) d’un club de football ! Quels regards ont les collectivités vis-à-vis des demandes (idéalisées) du racing ? 

Le 26/06/2019 à 21:54
De nombreux stades urbains permettent l’accès à tous, hors temps de match, jusqu’à leurs façades. Pourquoi ne pas faire pareil à Strasbourg ? Il est vrai que les parkings existants entre le stade et l’avenue de Colmar sont assez moches, mais ce n’est pas une raison pour que ces espaces soient privatisés pour le racing : fanzone, buvettes, musée, stationnement vélo… que va-t-il réellement rester comme espace pour les habitants ? Pourquoi le projet du racing, en pleine ville, propose de s’étaler au détriment des espaces ouverts à tous aujourd’hui ? D’autres solutions d’organisation ont-elles été étudiées pour permettre une mutualisation des espaces ? 

Le 28/06/2019 à 21:15
Fanzone : pourquoi ne pas faire la fanzone en lieu et place du mcdo ? 

Le 28/06/2019 à 21:44
Concernant le lieu envisagé pour la fanzone, dans vos réponses, vous parlez d'animations qui pourraient être un vrai plus pour les quartiers Meinau et Neudorf. Pourriez-vous être plus précis sur la fréquence (plus précis que "ponctuellement") ainsi que la nature de ces animations? 

Le 28/06/2019 à 21:49
Pourquoi la tribune vip est-elle nécessairement en tribune sud? 

Le 28/06/2019 à 22:15
La fanzone sera-t-elle bien ouverte sur le quartier ? Pourriez-vous êtes précis sur l'emprise? Qu’entendez-vous par "ouvert sur le quartier"? Dans une précédente réponse apportée à un habitant vous écrivez "espace ouvert qui peut ponctuellement s'ouvrir à la vie locale". Qu’est-ce que cela signifie concrètement? Aura-t'on une emprise habituellement fermée à la vie locale ou au contraire, en définitive, habituellement ouverte à la vie locale ? Les cr des ateliers ne sont pas à jour sur le site de la concertation au 28/06. 

Le 28/06/2019 à 22:25
Fanzone. Dans une précédente réponse, vous rappelez comment est pensée cette dernière, et notamment comme une "enceinte sécurisée dans l'enceinte du stade les soirs du match". Du coup je ne comprends plus l'emprise du stade, l'emprise de la fanzone? le périmètre du stade sera-t-il étendu sur le parking en y intégrant cette fanzone? Pourriez-vous être précis sur les périmètres à venir et sur ce qui reste de manière permanente ouvert à la vie locale / au quartier? 

Le 29/06/2019 à 00:57
Je ne suis pas contre l'idée d'une augmentation des capacités du stade mais plusieurs questions se posent. 
- pourquoi avoir choisi de rénover la tribune sud ? Esthétiquement je ne trouve pas ça très beau sur les plans et ça va boucher un peu le ciel pour les riverains 
- était-ce beaucoup plus cher (ou techniquement impossible de rehausser) les 4 tribunes d'une moindre hauteur pour garder un équilibre sur les 4 faces du stade ? 
-est-ce que le périmètre du stade (barrière au niveau sud) va être modifié / élargi ?
L’implantation de panneaux solaires sur le toit du stade est-elle possible ou est-ce une idée saugrenue (techniquement, économiquement ?) 

Le 29/06/2019 à 18:28
Bonjour. Pourquoi les retransmissions ne se feraient plus au jardin des deux-rives? Ou place kléber? Vous parlez de 5000 personnes "tout au plus", qu'est-ce qui permet de présumer que 5000 personnes est agréable ou désagréable? Nous pensons que 1000 ou 5000 c'est déjà beaucoup trop dans ce secteur.
Au mondial 2018, le match France-Belgique a rassemblé plus de 10000 personnes au jardin des deux rives (source dna). Cela pose deux questions. La première, si le besoin est là et que la capacité d'accueil du jardin des rives des deux rives le permet, pour quelle(s) raison(s) ne pas continuer là-bas ces liesses? La seconde, sur quoi vous basez-vous pour écrire "tout au plus 5000 personnes"? Enfin vous parlez de "quelques" animations, en en énumérant déjà 4 types différents. Pourriez-vous être plus précis sur l'utilisation envisagée de cette fanzone, sachant qu'une année calendaire n'est composée à coup sûr que de 52 semaines? Merci. 

Le 29/06/2019 à 18:43
Augmentation de la capacité du stade en supprimant la fosse 
Installation de sièges supplémentaires dans les 4 virages bas actuellement ouverts
Le prix annoncé de l’agrandissement est exorbitant 
Interdiction de fumer dans les tribunes du stade comme dans tous les grands stades européens 

Le 04-07-2019 à 18:06
Externalisation pure et simple sur la zone zénith. Ou modernisation avec fermeture totale de la circulation automobile les,soirs de matchs et ambitions bien plus modestes sur les emprises publiques

Le 05-07-2019 à 10:10
Inscrire véritablement cet investissement dans la qualité et le respect de ceux qui vont subir (les travaux et les jours de match) et ceux qui vont en profiter. L'environnement est également une problématique majeure. Pas d'oasis minérale SVP !

Le 05-07-2019 à 12:08
Installer sur la place des bornes Vel’hop et Citiz, bornes pour voitures électriques.

Le 08-07-2019 à 16:33
Beaucoup de bonnes idées (suppression de la fosse, amélioration des accueils, accent mis sur le vécu supporter...). Mais pourquoi vouloir fermer toutes les coursives ? Elles gagneront certes à être améliorées, mais l'effet « balcon » fait clairement partie de « l'expérience Meinau » lorsqu'on arrive au stade, ou lorsque l'on ressort en chantant et en fêtant... Cette fermeture impactera l'acoustique, le climat et l'ambiance de la Meinau... pour quel gain ? Avoir de meilleures boutiques et espaces dans des coursives ouvertes ou bien partiellement fermées fonctionnerait aussi... Cela semble être beaucoup d'argent pour « avoir l'air » d'être comme les autres stades... Mais Strasbourg n'est pas, comme les autres, c'est bien là le charme. Une apparence « lisse » n'est pas forcément intéressante.
100 millions d'Euros (en rénovation !), pour à l'arrivée gagner un peu moins de 6000 places supplémentaires pour un public qui répond présent à tous les niveaux... On ne savait vraiment pas faire un peu mieux ? Soigner les VIP est important, bien évidemment, mais le peuple bleu mérite sa place au stade aussi...

Le 08-07-2019 à 17:17
enlever les fosses est une bonne idée. Il ne faut pas trop investir dans ce stade si cela se fait au détriment du prix des places.

Le 08-07-2019 à 17:40
Je propose de trouver un autre endroit, afin de ne pas saccager un environnement en place depuis des années et qui satisfait ses habitants. Car dans ce projet ce qui est pris en compte c'est l'envie des supporters, pas celui des riverains, qui eux vont devoir supporter les conséquences de ce nouveaux stade.

Le 10-07-2019 à 19:07
Pas d'emprise supplémentaire. Et penser à un habillage léger afin de pouvoir le modifier au fur et à mesure des progrès industriels à venir.

Le 10-07-2019 à 21:26
A visionner les échanges de fin de concertation à la salle M. Marceau ce 8 juillet, si les services de la ville ont un langage qui se veut rassurant, Mr le Président de l’Eurométropole ne l’est plus du tout concernant la fan-zone et l’utilisation du stade en dehors des matchs. Pour rappel, le stade accueille à minima 19 matchs par an, soit déjà 19 semaines par année qui en compte assurément 52 (semaines). Soit plus d’un tiers de w-e par an potentiellement perturbés (près de 40%). Pour rappel, le w-e est un temps de repos précieux pour beaucoup, à fortiori en quartier résidentiel, à fortiori pour les enfants scolarisés.
En tant que riverain, l’ambiance match telle qu’elle est aujourd’hui ne nous gêne pas même si nous finissons par connaître l’adaptation des Lacs du Connemara par coeur. La nuisance est moindre car restreinte dans l’amplitude horaire (bien que les débordements vocaux soient bien réels et présents dès le milieu d’après-midi). Mais, j’entends dans la restitution que le souhait est d’étaler dans le temps, avant match mais aussi après match, le flux des spectateurs par le biais d’animations au sein de la fan-zone, animations qui doivent séduire plus de 2h30 avant match et plus de combien d’heures après match ? Le souci unique y serait de fluidifier les arrivées et les départs. Mais avez-vous en mémoire que les matchs se terminent la plupart du temps à 22h00 ? Parfois 23h00 le dimanche soir ? Il est impératif d’être précis sur l’étalement de l’amplitude horaire de la nuisance (et sa nature) pour ces 19 temps de matchs (plus d’un tiers de w-e par an ...).
A présent, les manifestations autres « ponctuelles » pouvant accueillir 5000 personnes (!) dans la fan-zone mais aussi, Mr le Président de l’Eurométropole l’a bien précisé, à l’intérieur du stade pour des concerts ou autres grandes manifestations ! A combien de manifestations annuelles au total (matchs à domicile, matchs dits phares, événements, concerts, …) escomptez-vous arriver ? 19 semaines par an c’est déjà beaucoup pour un quartier (40% de semaines annuelles concernées)! Jusqu’à combien voulez-vous parvenir ? Il faut absolument imposer une limite d’utilisation de cette fan-zone, mais aussi du stade, aussi bien en fréquence annuelle qu’en amplitude horaire.
On nous parle à nouveau d’écrans géants, pour lesquels on semble nous dire aussi que d’autres élus n’y seraient pas favorables. Qu’en est-il en définitive ?
Autre question, pour Mr Keller. Les stades visités en Allemagne étaient-ils en quartier résidentiel ? Quels étaient-ils d’ailleurs ? L’expérience du riverain le cas échéant a-t-elle été sondée ?
Pour finir, je suis en accord avec les garants lorsqu'ils disent que le temps de concertation est trop contraint.

Le 11-07-2019 à 10:35
Veiller à limiter les nuisances sonores, vers le sud en particulier, qui est habité. Au Nord, le remblai du train fait fonction de mur anti-bruit assez efficacement.

Le 11-07-2019 à 20:16
Nous souhaitons ne pas avoir à subir la « passion » commune de certains pour P. Bruel ou tout autre artiste au stade de la Meinau. Le Zenith est fait pour cela. Cette option concert dans le stade a-t-elle d’ailleurs été intégrée à la présente consultation ? Si oui dans quel document ?

Le 12-07-2019 à 17:11
les réunions sur la modernisation du stade n'ont donné que des réponses partielles sur la création de fan-zone. J'ai compris que, sur ce point précis de la fan-zone, grosso modo plusieurs scénariis étaient encore à l'étude : fan-zone limitée à un espace accueil, plus ou moins ouvert/fermé les jours de matchs , possibilité de retransmission d'événements ponctuels (le terme ponctuel n'étant pas très clair). J'ai plusieurs questions:
- y-aura-t'il consultation des riverains, notamment, sur ces différents scénariis ?
- est-ce une demande, un souhait du club ? ou des clubs de supporters de voir cette fan-zone créée et d'avoir la possibilité de retransmettre les matchs ? Avez-vu d'ailleurs un retour des clubs de supporters à ce sujet ?
-  est-ce que le scénario « no fan zone » sera également ouvert à l'étude ? 
on parle de fluidifier le traffic avant et après le match (pour quelle durée), Le traffic pourrait déjà être fluidifié en privilégiant différents modes de transport : ligne C du tram mieux utilisée, train, vélo..donc cette notion d'étalement des départs ne me paraît pas forcément nécessaire. D'autre part, j'ai entendu dire au cours des réunions, que certaines rues autour du stade pourraient être fermées à la circulation les soirs du match, le traffic véhicule serait donc moindre aux abords immédiats du stade et serait reporté et divisé en différents points de la ville (parking-relais par exemple), la notion de fluidification juste après le match ne m'apparaît pas un argument essentiel pour l'extension de l'ouverture de la fan-zone après match ? et combien de temps ? Un match speut se finir à presque 23h un dimanche soir, une ouverture d'une durée D'une heure et on arrive à minuit...
il me semble que cela risque également d'étaler l'impact sonore, surtout en fin de match. Est-ce que cet élément a été pris en compte lors des études ?
- lors de la dernière réunion, j'ai entendu parler de possibilités de concert dans le stade ? sauf erreur de ma part, cet élément n'apparaît pas du tout dans le dossier de concertation et n'a, de mémoire, pas été évoqué au cours des ateliers. Il me semble qu'il existe une salle de concert de grande capacité à strasbourg, dédié ce genre d'évenements et totalement insonorisé. Est-ce que cette possibilité de concert est réellement à l'étude ? ou est-ce un rêve évoqué par un élu et qui restera à ce statut de rêve 

Vos propositions concernant la mobilité et l'accessibilité au stade

Le 20/05/2019
Le plus grand défaut du stade... Le parking.  70% des spectateurs viennent à Strasbourg en voiture..  Les trams également, un soir de match 1 tram toute les 3 minutes ce n'est pas assez.. La CTS doit travailler Avec le racing pour prévoir des trams à la minute le soir de match et des bus supplémentaire qui font des aller retour Gare-stade où Stade-baggersee.

Le 21/05/2019
Créer une ligne de train directe (Krimmeri - reste de l'Alsace).  Gratuité des transports et renforcement du service les soirs de match pour inciter les supporters à laisser leur voiture en périphérie.    Favoriser davantage les pistes cyclables et les espaces piétons autour du stade.  Revoir et améliorer le plan de stationnement autour du stade.

Le 23/05/2019
Circulation à sens unique souhaitée    /carrefour Staedel-Flachenbourg dangereux (non respect des passages piétons,  non respect des lignes continues, et non respect des priorités :problèmes récurrents dangereux !!    /bornes escamotables devant le stade très bruyantes aux passages des voitures dans les 2 sens et en réparations fréquentes (risques /circulation)     /circulation entravée par les plots avant le stade (non respect des priorités

Le 24/05/2019
Le projet n'est pas du tout au point concernant la mobilité et l'accessibilité.   A chaque match, les riverains dans un périmètre d'un km autour du stade vivent un cauchemar. Les supporters se garent n'importe où. Aucune piste cyclable, aucun trottoir n'est épargné.     Il est indispensable de créer un parking silo (sur la zone parking à l'arrière du stade, où s'installent les cirques et certains évènements) pour le commun des mortels et pas seulement les VIP.  A l'avant aussi, entre les arbres côté McDonald's. Quitte à condamner la petite route et repenser cet accès.  La ville et l'Eurométropole ferment les yeux, pour une ville qui promeut les mobilités douces, chaque match est l'occasion de prouver le contraire. Les cyclistes et piétons subissent de plein fouet cela.    Voir avec la CTS pour utiliser massivement le débranchement Fédération pour stocker des rames ou déposer/récupérer des supporters et augmenter la fréquence des lignes de Krimmeri.    Repenser une offre autour de la gare de Krimmeri qui est une magnifique opportunité sous-utilisée. Proposer des tickets de trains et des trains spéciaux sur chaque ligne de l'Eurométropole (voire certains axes majeurs TER Alsace/Grand Est).  Il y a de la place et on peut même financer un quai en cul de sac pourquoi pas pour ces évènements.     Construire des parkings à vélo. Strasbourg, ville du vélo je le rappelle...

Le 24/05/2019
Construire un parking silo afin que les voitures des supporters arrêtent d'occuper les trottoirs et pistes cyclables, ce qui rend le quartier complètement inaccessible aux piétons et cyclistes lors de chaque match et crée des situations accidentogènes."
"Une fois de plus tout projet de parking ou autre n'a rien à faire dans votre budget, le stade étant un lieu privé qui n'a pas à bénéficier des deniers publiques. Je suis désolé si je me répète mais je ne sais pas à quel points mes trois propositions restent ensembles. Donc laisser la FFF s'associer à Vinci, vous aimer bien Vinci à la CUS j'ai cru comprendre, donc ils sauront construire ce qu'ils veulent avec votre bienveillante approbation habituelle.

Le 24/05/2019
beaucoup plus de parking les transport en commun un leur de cette municipalité

Le 25/05/2019
nécessité d'un parking beaucoup plus grand, qui corresponde à l encore plus si le stade est agrandi  verbaliser les véhicules mal stationnés les soirs de matchs, car la code de la route doit s'appliquer dans tous les cas, sans exception. Et ce afin que les résidents du quartier (et les spectateurs qui se rendent au stade par d'autres moyens que la voiture) puissent continuer à circuler à pieds ou à vélo les soirs de matchs.  encourager les spectateurs à se rendre au stade en tram.
nécessité d'un parking beaucoup plus grand, qui corresponde à la capacité d’accueil du stade et aux nombre de personne qui s'y rendent car le stationnement,t les soirs de matchs est pour l'instant catastrophique.  verbaliser les véhicules mal stationnés les soirs de matchs, car la code de la route doit s'appliquer dans tous les cas, sans exception. Et ce afin que les résidents du quartier (et les spectateurs qui se rendent au stade par d'autres moyens que la voiture) puissent continuer à circuler à pieds ou à vélo les soirs de matchs.  encourager les spectateurs à se rendre au stade en tram.

Le 25/05/2019
nécessité d'un parking beaucoup plus grand, qui corresponde à la capacité d’accueil du stade et aux nombre de personne qui s'y rendent car le stationnement,t les soirs de matchs est pour l'instant catastrophique.  verbaliser les véhicules mal stationnés les soirs de matchs, car la code de la route doit s'appliquer dans tous les cas, sans exception. Et ce afin que les résidents du quartier (et les spectateurs qui se rendent au stade par d'autres moyens que la voiture) puissent continuer à circuler à pieds ou à vélo les soirs de matchs.  encourager les spectateurs à se rendre au stade en tram.

Le 25/05/2019
Il serait souhaitable de créer des places de parking supplémentaires, en tant que riverain le stationnement est abusif les soirs de match, les supporters n'hésitent pas à se garer dans des cours privés ....la gratuité du tram pour l'achat d'une place au match ne serait-elle pas une solution ?

Le 29/05/2019
Les circulations douces entre la rue des vanneaux et la rue de l'extenwoerth en passant le long du parc doivent être préservées et maintenues. C'est un axe majeur piétons et cycles surtout, qui est essentiel au développement et à l'attractivité des quartiers sud.

Le 29/05/2019
Merci de :  
- demander à la CTS d'aligner plusieurs trams dans chaque direction à la sortie de chaque match  - prévoir un espace suffisant pour garer les vélos

Le 03/06/2019
Parlez plutôt de l'accessibilité des riverains chez eux (Meinau et Neudorf):  impossible de prendre le tram et de se diriger en sortant ailleurs que vers le stade,  impossible de circuler à vélo sur les pistes cyclables envahies par les voitures et servant de voies de circulation puis de parking,   impossible de sortir sa voiture de chez soi, les supporters du Racing se stationnant partout et n'importe comment.    Et ne parlez pas de faire appel à la Police municipale qui ne se déplace même pas!

Le 09/06/2019
Moins de parking et privilégier les transport collectifs comme le train et le tram.  Surtout pas d'augmentation de trafic routier (bus, voitures).

Le 09/06/2019
Si la discussion sur le fond ne laisse guère de doute, le Stade du Racing est et sera bien toujours à la Meinau, lieu historique et emblématique, certaines questions peuvent toutefois légitiment se poser.
Le projet de concertation parle de 100 millions d’investissement pour les collectivités publiques et de 1,5 millions d’euros de dépenses de maintenance à la charge de la collectivité publique mais sans préciser si des couts sont pris en charge par le Club résidant). Les éléments sont très peu clairs et il serait bon de préciser les couts actuels à la charge de la Ville / EMS et les couts supportés par le Club et surtout la répartition dans l’avenir avec ces investissements colossaux.  
Pour information et précision, 100 millions d’euros a été le montant alloué au plan piscine sur plusieurs années pour la rénovation de l’ensemble des piscines de l’agglomération (hors bains municipaux).    
De surcroît, on ne connaît pas les termes du contrat envisagé avec le RCS, ni à aucun moment les couts qui seront supportés par le Club et les charges qui resteront au propriétaire. Dans toute délégation de service public, tout bail emphytéotique, l’ensemble des couts sont bien identifiés avec un responsable identifié pour leur prise en charge.    
Il est précisé dans le dossier que un stade rénové, agrandi et aux normes (lesquelles ?, françaises, UEFA ? on ne sait pas) permettra au RCS de rester en Ligue 1. Affirmation péremptoire et fallacieuse. Les exemples ne manquent pas. Les stades rénovés sont les stades qui sont les moins fréquentés (Le Monde 8 janvier 2016 « Le vélodrome se vide comme les autres Stades de France ». L’exemple du Stade de Grenoble est édifiant à cet égard : inauguré en 2008, le club de foot fait faillite en 2011. Le stade la Beaujoire à Nantes, qui est dans la même situation que Strasbourg (faubourg proche de la Ville, stade emblématique, etc.) sera rénové …mais sans deniers publics de la Ville ou de la Métropole Nantaise.    
Si le stade doit être rénové, cela doit être réalisé par le Club qui sera de loin le seul (ou presque ?) utilisateur et le stade sera producteur de revenus. Chacun entité doit assumer son rôle et sa fonction. Notamment pourquoi la solution du bail emphytéotique n’a–t-il pas été envisagé très sérieusement permettant à chacun de rester clairement dans son rôle et assumer les risques ? N’oublions pas que le Racing Club de Strasbourg s’est retrouvé en liquidation judiciaire en 2011…. Ce qui n’est pas si vieux !    
En effet, lorsque l’on découvre le dossier, et c’est certainement là où le bât blesse, la Collectivité publique notamment le couple Ville / Ems investissent énormément mais pas dans leur zone de compétences, c’est-à-dire les aménagements extérieurs et notamment les parkings.  6000 places de créer dans le stade et suppression de nombreuses places de parking déjà très faibles. Cela est de la pure folie.    
Déjà aujourd’hui lorsqu’un match de football se déroule à la Meinau, l’ensemble des rues, trottoirs et pistes cyclables deviennent des parkings mettant les gens en permanence en danger. Il faut voir les spectateurs marcher sur l’Avenue de Colmar et rues avoisinantes car les trottoirs et pistes cyclables sont envahis de véhicules. Selon l’étude même du dossier présenté, il devrait y avoir 6900 véhicules pour 1500 places disponibles pour 1150 places réservées aux « VIP ». Il faut croire que le projet n’aime que les riches. Cette vision est assez scandaleuse.    
Aussi, il est fondamental de construire 2 parkings de type silos de 1500 à 2000 véhicules chacun  
-    L’un idéalement placé rue des Vanneaux dans l’angle proche des voies SNCF  
-     L’autre évidement par extension du P+R Krimmeri  
Il faut préciser que l’an prochain la mosquée Eyup Sultan d’une capacité de 3 000 fidèles va ouvrir également et avec très peu de places de stationnement !    
Il y a 100 millions d’€uros de subventions publiques sur le projet d’agrandissement et seulement une petite enveloppe prévisionnelle de 10 millions d’euros pour régler tous les problèmes d’accès, de stationnement, de parking, etc. alors que le quartier est en place mutation. C’est ridicule et nettement insuffisant.    
Si les collectivités et notamment  la Ville de Strasbourg et L’Eurométropole  veulent disposer d’un grand stade, il faudra inexorablement y mettre les moyens conséquents en termes de parking, de voirie et d’accès. On ne peut faire un grand stade sans être dans la capacité d’accueillir dignement les spectateurs. Il est illusoire de croire que tous les spectateurs se rendront en transports en commun, à pied ou à vélo !    
Je rappelle concrètement qu’aujourd’hui le projet ne permettra de disposer que de 450 places de parking pour les spectateurs hors « VIP » pour un stade de 30 000 personnes. Cela serait du jamais vu et donc ingérable. Il est important de retravailler cet aspect majeur du dossier et des investissements publics.

Le 18/06/2019 à 21:22
Accessibilité au stade. je suis riveraine immédiate du stade, pile en face. les discussions lors des réunions focalisent beaucoup sur les instants matchs. or, de ma place, les matchs ne sont pas les plus gênants. et pour cause, les spectateurs supporters arrivent, regardent le match et repartent ensuite très rapidement. je pense que le quartier est assez vite vidé de ces voitures arrivées en masse tout au long de la journée, ceux qui souffrent le plus sont peut-être davantage ceux de neudorf et route de colmar (en sortie de match). le gros problème pendant match est surtout lié au besoin de partir en urgence pour une raison ou pour une autre. comment ont été pensés les flux dès le matin des matchs pour la prochaine configuration? accessibilité sur site (aux abords des maisons, et autres quartier)? le périmètre actuel d'interdiction de circulation sera t-il élargi? quelles seront les solutions alternatives pour encourager les modes de transports engendrant le moins de nuisances (tram / train à krimeri / piste cyclables...)? a présent, quelles seront les conséquences de la nouvelle accessibilité du stade au quotidien pour les riverains? une modélisation des flux est-elle prévue sur la base des flux actuels au quotidien? la rue staedel est au quotidien très passante (elle sert de déviation pour accéder plus rapidement au sud meinau et neuhof). le sera t-elle moins au quotidien dans la prochaine configuration? est-ce une préoccupation pour vous? 

Le 21/06/2019 à 12:37
Plus de ter pour les gens qui viennent de toute la région. surtout et notamment après les matches en soirée. 
plus de parcs pour vélos aux alentours du stade 

Le 26/06/2019 à 14:41
Les jours de matchs la circulation des piétons et des cyclistes devient l’enfer en raison des voitures mal stationnées et du flux importants de supporters à pied. Les utilisateurs de ces espaces au quotidien ne savent plus par quel chemin passer de manière sécurisée ! Des parcours alternatifs sont-ils prévus pour les gens qui traversent aisément quotidiennement cette zone et qui sont en difficulté les soirs de match ? 

Le 26/06/2019 à 14:46
La piste cyclable qui longe le stade permet une connexion rapide et sécurisée vers le centre-ville et la gare krimmeri depuis le sud de la Meinau et le Neuhof. Je la pratique au quotidien. Il est important que sa fluidité et sa sécurisation soit préservée. 
le carrefour entre la rue Montessori et la rue de l’extenwoerth est très compliquée entre le parcours fractionné et mal balisé des pistes cyclables, les variations de largeur de trottoir et la circulation des voitures. C’est compliqué en dehors des matchs. C’est aussi compliqué les soirs de match car de nombreuses voitures font demi-tour sur ce carrefour alors que les supporters piétons se massent et que les résidents, à pied ou à vélo, essaient de se frayer un chemin. Comment sera traité ce carrefour ? La circulation automobile sera-t-elle toujours permise ? Sous quelles conditions ?

Le 26/06/2019 à 21:54
L’ouverture de la rue de l’extenwoerth à la circulation est évoquée pour permettre la desserte de la future école alors que cette ruelle est fortement utilisée par les gens à vélo, à pied, les supporters du stade. Ne peut-on pas utiliser un parking existant pour permettre l’accès voiture aux parents d’élève ? Les parents ne peuvent-ils pas marcher un peu ? Cela préserverait la rue de l’extenwoerth des véhicules sur cette zone étroite et garantirait un espace sécurisé pour les habitants, les supporters et aussi pour les enfants qui iront à l'école à pied ou à vélo. 

Le 28/06/2019 à 21:44
Evocation d'une desserte véhicules aux abords de la future école. Cette desserte ne pourrait-elle pas se faire plus bas (comme évoqué par un autre citoyen)? En effet inciter les véhicules à stationner et/ou circuler dans l'espace entre mcdo et l'espe ne me paraît pas sécurisant pour les autres usagers (piétons, cyclistes), ni même pour les enfants, même pour un bref kiss & school (et non cohérent avec les politiques publiques actuelles). Seules les personnes à mobilité réduite ou accompagnantes devraient y être autorisées. La desserte école ne pourrait-elle donc pas se faire plus bas et inciter autant que possible les parents et enfants à marcher? 

Le 28/06/2019 à 22:15
Il me paraît important de ne pas couper les flux actuels qui facilitent les accès piétons au tram et pistes cyclables (arrêt krimeri allant vers la ville). L’accès à l'arrêt de tram et à la piste cyclable allant vers la ville est direct lorsqu'il se fait le long de la rue de l'extenfoerth (donc le long de l'emprise actuelle du stade) et est plutôt sécurisé vers l'espe (pas de voitures). C’est une adaptation d'usage (chemin le plus court et le plus sûr, excepté le coude Montessori / extenwoerth). Pourquoi ne pas valider et améliorer cette adaptation en réalisant une conception dans l'usage (et non pour l'usage) de la rue de l'extenwoerth jusqu'à la jonction de l'avenue de colmar? Cela supposerait de conserver cet accès, tout le long de l'extenwoerth, pour tous et tout le temps (je renvoie à la question sur l'emprise de la fanzone). 

Le 29/06/2019 à 00:57
Pour favoriser le transport en commun, deux axes me semblent intéressants: plus utiliser la gare krimmeri qui a l'avantage d'exister (essayer de travailler avec la sncf pour mettre en place des trains spéciaux vers différentes directions alsaciennes avant et après les matchs). Essayer de faire transiter les spectateurs en tramway via la station gravière. Dans ce dernier cas, cela suppose de rendre plus agréable et moins dangereux le cheminement station gravière/ stade et revoir la signalétique.
Est-ce que les entrées au stade sont figées ? (ouest en majorité, sud un peu) l'accès nord-est est réservée aux supporters de l'équipe extérieure (entrée indépendante par rapport à l'équipe qui reçoit). Cette entrée me semble disproportionnée par rapport au nombre de spectateurs. y'a-til un moyen de déplacer cette entrée de l'équipe visiteuse pour permettre aux gens venant du tram c (station gravière de rentrer par-là ?).
La circulation dans le quartier résidentiel (rue staedel, flachenbourg, pleyel...) est extremement compliquée et dangereuse sans parler du stationnement sauvage. L’accès à ces rues peut-elle être interdit les soirs de match ? Les supporters pourraient se garer sur des parkings relais ou des parkings privés pas très loin (centres commerciaux) avec possibilités d'offres combinées (billets match-ticket tram) 

Le 29/06/2019 à 18:43
Tram et vélos 

Le 01-07-2019 à 19:18
J'habite à Barr (67140). Il faut éloigner les parking-relais de la ville. Celui du Baggersee ne convient pas, la sortie de l'autoroute en venant du sud est bouchée le soir des matchs. Un nouveau parking relais à hauteur de Geispolsheim ou Entzheim, permettrait de désengorger la situation. Le réseau tram ou train-tram doit être revu afin qu'il passe à cet endroit. Il faut faire la même chose au nord. Ces parkings seraient également utiles en semaine pour les gens qui travaillent au centre. On ne peut plus imaginer venir en voiture jusqu'aux portes du stade. Un réseau transport en commun doit être proposé en alternative. un rêve serait de prendre le train à Barr et d'arriver directement au stade en passant par la gare de Strasbourg. Un arrêt train existe au Krimeri à 2 pas du stade. Une illusion?
Bien cordialement.

Le 04-07-2019 à 18:06
Les usagers du tram savent qu il est impratiquable lors des matchs. Il serait judicieux que soit inclus dans le prix de chaque billet, le prix du transport en commun, car il est de notoriété publique qu aucun spectateur qui emprunte le tram lors des matchs ne s acquitte du prix du transport. Des à présent, il serait par ailleurs appréciable que le maire fasse respecter la loi en verbalisant y compris ce phénomène ainsi que le stationnement illégal et sauvage. Un comité de citoyens a établi un dossier photo sur les 6 derniers matchs dans le secteur meinau Neudorf, pour le verser à l enquête publique.

Le 05-07-2019 à 10:10
Privilégier le train-tram = oui. Mise en place d'une pastille automobile (c'est très tendance) autorisant uniquement les riverains à circuler en filtrant la circulation résidentielle. Faire respecter la circulation sur ces chères pistes cyclables mises en avant dans tous les magasines publiés par l'ensemble des collectivités locales (cf soirs de match rue des Vanneaux). Réduire le périmètre du parking derrière le stade (côté rue des Vanneaux) pour le reverdir annihilant ainsi les velléités d'installation de cirques ou de manifestation de tous genres qui n'ont vraiment pas leur place dans un quartier résidentiel. Ainsi le stade pourra ressembler aux stades que l'étude citent en modèles.

Le 08-07-2019 à 15:57
Bonjour, 
Ayant des difficultés à me déplacer, il serait bien d’accroitre le nombre de places de parking destinées aux personnes à mobilité réduite car même en présentant mon macaron PMR ainsi que ma carte d'invalidité avec un taux d'incapacité à au moins 80%, si l'on n'arrive pas 2h00 avant le match, on peut se faire refuser l’accès par manque de place. De plus n'oubliez pas que les personnes handicapées peuvent nécessiter un espace de stationnement plus large pour pouvoir sortir aisément de leur véhicule. Autre chose , il serait bien que l'accès aux gradins soit facilité par l'installation de mains courantes.  
Merci de bien vouloir prendre mes observations en compte.
Cordialement

Le 08-07-2019 à 16:33
Le bon accès du stade en mode de transports doux est importante, la coopération avec les transports en commun une excellente chose pour un stade de ville. Pour autant, le Racing est le stade d'une région et pas seulement un club urbain. Nous sommes nombreux à faire des longs trajets de l'extérieur pour venir à la Meinau. Le parking devenu payant, privilège associé aux places chères, pénalise ceux qui payent déjà plus pour leur trajet. Une offre de parking plus juste, permettant à ceux qui viennent de loin et que les trains ne desservent plus tard le soir, serait importante et limiterait l'impact des soirs de match sur le quartier.

Le 08-07-2019 à 17:17
tout est ok . Merci de nous demander notre avis. Merci racing pour votre 11 eme place.

Le 08-07-2019 17:40
Je propose l'obligation d'utiliser des transports en commun, pas de cars protégés par des policiers (payés par nos impôts) qui grillent les feux et barrent la circulation, pas de plots empêchant les riverains d'accéder à leurs maisons. Et la possibilité de fermer les impasses comme les maison de la cité Ungemach en ont la possibilité pendant la foire européenne. Autre proposition : utiliser tout cet argent pour autre chose. La Ville et le département en ont bien besoin.

Le 10-07-2019 à 19:07
Transports en commun plus dense.
Parc à vélos nécessaires.
Réduire les parkings voitures.

Le 11-07-2019 à 10:35
Favoriser la sortie Gravière est effectivement très judicieuse, y compris pour désengorger la station Krimmeri. Rappelons aussi que les soirs de match, l'usage des pistes cyclables de la route de Colmar, rue des vanneaux, rue de la charité à titre d'exemple est quasi impossible à cause du stationnement et du flux de piétons. L'aménagement de la "Fan zone" est sujet à caution: ne pas la bétonner, maintenir le passage aisé des usagers à pied, cycle et voiture, maintenir ouvertes les rues de l'extenwoerth et Montessori au trafic depuis et vers la rue de la Fédération et depuis et vers le centre ville

Le 12-07-2019 à 17:29
L'association Piétons 67, qui défend les droits des piétons, demande que lors de tous les matchs au stade de la Meinau tous les trottoirs demeurent libres de tout stationnement sauvage de véhicules, lesquels doivent être empêchés de stationner, et verbalisés s'ils y stationnent effectivement.
Il est normal qu'en tout temps les piétons disposent de tous les trottoirs, qui sont faits pour eux.
En particulier, les trottoirs de la rue de la Gravière doivent restés libres, pour favoriser l'emprunt de la ligne C du tram, station Gravière, par les spectateurs.
D'une façon générale, il convient de prendre toutes les mesures qui permettent de réduire l'usage de la voiture, en favorisant un usage beaucoup plus important du tramway et du train pour l'ensemble des spectateurs.

QUESTIONS & LES REPONSES DES GARANTS

Question : « Bonjour Madame, Faut-il s'inscrire pour assister à la réunion publique du 23  mai ? 
Vous remerciant pour votre retour »
Réponse :
Pour répondre à votre question, vous n'avez pas besoin de vous inscrire pour assister à la réunion publique d'information du 23 mai prochain à 19 h (Salle Marcel Marceau - 5 Place Albert-Schweitzer (Neudorf)).Nous espérons vous y rencontrer.

Question : « Nous nous permettons de nous adresser à vous concernant le projet de restructuration et extension du Stade de la Meinau. Nous pouvons vous proposer du terrain à bâtir ou à utiliser d’une autre manière, situé le long du Rhin Tortu, tout proche du stade. Seriez-vous intéressée ? »
Réponse :
Bonjour,
J’ai pris connaissance du message que vous m’avez envoyé au sujet de la Concertation préalable sur le projet de restructuration-extension du stade de la Meinau à Strasbourg qui est porté par l’Eurométropole de Strasbourg.
Comme mentionné à l’article L121-15-1-3 du Code de l’Environnement, la Concertation préalable permet de débattre de l'opportunité, des objectifs et des caractéristiques principales du projet, des enjeux socio-économiques qui s'y attachent ainsi que de leurs impacts significatifs sur l'environnement et l'aménagement du territoire. Cette concertation permet, le cas échéant, de débattre de solutions alternatives, y compris, pour un projet, son absence de mise en œuvre.
Elle porte aussi sur les modalités d'information et de participation du public après la concertation préalable.
Une telle concertation est généralement menée très en amont d’un projet afin de légitimer et de démocratiser la décision qui sera prise.
Dans ce contexte, et en tant que membre du binôme de garants qui a été désigné par la Commission Nationale du Débat Public, ma mission consiste à veiller au respect du droit à l’information et à la participation du public.
Ainsi, comme vous le comprendrez, et à ce stade de la réflexion, votre offre ne répond pas aux attentes d’une Concertation préalable

Question : « Je me permets de vous déranger concernant les inscriptions aux ateliers relatifs à la reconstruction du stade de la Meinau. Sauriez-vous me dire quand les personnes qui se sont inscrites aux ateliers (tirage au sort) seront averties ? »
Réponse :
Suite à une modification des conditions d'inscription aux différents ateliers, je vous informe que la participation est désormais libre.

Question : « Je me permets de vous écrire en lien avec la concertation sur la restructuration et l'extension du Stade de la Meinau. J'ai fais une demande pour participer aux ateliers via le site participer.strasbourg.eu et le questionnaire qui en découle la semaine dernière. La fin des inscriptions est fixée au 24 mai à midi et je n'ai à ce jour, aucune réponse, ni positive, ni négative et j'aurais aimé avoir un retour sur ce sujet qui m'intéresse vraiment, sachant que le premier atelier est fixé à ce mercredi soir... »
Réponse :
Pour répondre à votre demande, votre inscription aux ateliers est effective

Question : « Je suis entrain de lire l'intégralité du dossier de concertation sur l'agrandissement du stade de la Meinau à Strasbourg et de ses abords. Je voulais m'inscrire aux ateliers "riverains" mais je constate avec amertume que nous ne pouvions éventuellement nous inscrire que pendant 4,5 jours en semaine du 20 au 24 mai 12h00). Ce qui est très court et empêche de fait toute participation pour des réunions qui se dérouleront mi-juin / début juillet pour les ateliers "mobilité et stationnement". En tant que garante, je tenais à vous faire part que la participation citoyenne est très contrainte.... » 
Réponse :
Suite à une modification des conditions d'inscription aux différents ateliers, je vous informe que la participation est désormais libre mais vous invite néanmoins à vous y inscrire sur la plateforme. Au plaisir de vous y rencontrer un de ces soirs.

Question : « Bonjour Madame, Bonjour Monsieur,  Comme suite à la réunion de ce soir et à votre présentation, nous souhaitons savoir s’il serait possible que vous nous adressiez le power point diffusé, notamment concernant votre rôle. Merci d’avance »
Réponse :
Bonsoir, Veuillez nous excuser pour cette réponse tardive. Depuis hier, le compte-rendu de la présentation ainsi que le support utilisé sont disponibles au téléchargement sur le site https://participer.strasbourg.eu/stademeinau. La présentation des garants de la concertation y figure.

QUESTIONS POSEES PAR MAIL & LES REPONSES DE L’EUROMETROPOLE DE STRASBOURG

Confirmation d'inscription aux ateliers de concertation préalable pour le projet de restructuration et d’extension du Stade de la Meinau et ses aménagements extérieurs // ATELIER 2
Question : « Bonjour, Je vous remercie pour la confirmation à cette atelier. Cependant, même si il est conseillé de venir au deux atelier, est-il possible de venir que au 2ème. J'ai un empêchement imprévu pour le 6 juin. Merci d'avance pour votre réponse. »
Réponse :
Bonjour, Nous vous confirmons que vous pourrez participer à la seconde séance de l’atelier. Sachez cependant qu’un travail de reflexion aura été amorcé durant la première séance de demain soir afin que la seconde séance du 6 juin, aborde des propositions plus concrètes. Aussi, nous vous invitons à rejoindre le travail qui sera déjà en cours.

Confirmation d'inscription aux ateliers de concertation préalable pour le projet de restructuration et d’extension du Stade de la Meinau et ses aménagements extérieurs // ATELIER 2
Question : « Bonjour, Pouvez-vous me donner une certaine durée prévisionnel des ateliers de demain soir? Car selon celle-ci je serais ne me rendrait sur place. »
Réponse :
Bonjour, La durée de l’atelier est prévue de 18h30 à 20h30, mais il se peut qu’au vu des échanges, cela se prolonge. A titre indicatif, l’atelier de la semaine dernière s’est fini vers 21h00.

Confirmation d'inscription aux ateliers de concertation préalable pour le projet de restructuration et d’extension du Stade de la Meinau et ses aménagements extérieurs // ATELIER 3
Question : « Bonjour, Comme signalé lors de la réponse au questionnaire, je n'habite pas dans la région, je ne peux venir aux réunion, je suis dispo pour les concertations par mail mais pas présentielles. »
Réponse :
Bonjour, Merci pour cette précision. Nous ne sommes pas en mesure d’organiser une participation aux ateliers à distance ou pas mail. Vous pourrez toutefois prendre connaissance du compte rendu des ateliers sur notre page participer.strasbourg.eu (sous « DOCUMENTS A TELECHARGER »).
Nous vous invitons également à suivre la diffusion vidéo en directe de la réunion de clôture de la concertation qui se tiendra lundi 8 juillet à 19h00 sur ce même site.

Confirmation d'inscription aux ateliers de concertation préalable pour le projet de restructuration et d’extension du Stade de la Meinau et ses aménagements extérieurs // ATELIER 3
Question : «  Bonjour, Merci pour le mail mais suite à une blessure sportive, je suis contraint de rester chez moi pour de longues semaines. »
Réponse :
Bonjour, C’est noté, merci de nous en avoir informé.
Nous vous informons que vous pourrez prendre connaissance du compte rendu des ateliers sur notre page participer.strasbourg.eu (sous « DOCUMENTS A TELECHARGER »). Nous vous invitons également à suivre la diffusion vidéo en directe de la réunion de clôture de la concertation qui se tiendra lundi 8 juillet à 19h00 sur ce même site. Prompt rétablissement !

Confirmation d'inscription aux ateliers de concertation préalable pour le projet de restructuration et d’extension du Stade de la Meinau et ses aménagements extérieurs // ATELIER 3
Question : « Bonjour, En tant que Haut-Rhinois me rendant très régulièrement au Stade de la Meinau, mais habitant à plus d'une centaine de kilomètres, est-il possible de participer à distance à ces deux séances ? Merci d'avance pour votre réponse, et les modalités éventuelles de cette "téléparticipation. »
Réponse :
Bonjour, Nous sommes navrés car il nous est impossible d’organiser une participation à distance pour les ateliers. Vous pourrez toutefois prendre connaissance du compte rendu des ateliers sur notre page participer.strasbourg.eu (sous « DOCUMENTS A TELECHARGER »).
Nous vous invitons également à suivre la diffusion vidéo en directe de la réunion de clôture de la concertation qui se tiendra lundi 8 juillet à 19h00 sur ce même site.

QUESTIONS / REMARQUES DU REGISTRE NUMERIQUE & LES REPONSES  DE L’EUROMETROPOLE DE STRASBOURG

QUESTIONS / REMARQUES ET NOS REPONSES CONCERNANT L’INSERTION URBAINE ET ENVIRONNEMENTALE :

Question : « … Vu le nombre d'accidents au carrefour Staedel/Flachenbourg, qu'est-il envisagé en terme de sécurité routière concernant véhicules et piétons » 
Réponse :
Dans la phase de concertation préalable, nous élaborons en lien avec les habitants un état des lieux et un diagnostic partagés qui mettent en évidence les difficultés, contraintes pour proposer notamment des orientations en termes d’aménagement. Ces orientations seront ensuite traduites dans un programme pour recruter un bureau d’études qui sera chargé d’élaborer des scénarii d’aménagement de l’espace public, soumis à l’approbation des habitants. Nous mentionnerons dans le cadre du programme d’opération qu’une attention particulière devra être apportée à la sécurisation du carrefour Staedel/ Flachenbourg. Les propositions d’aménagement faites par l’équipe de maîtrise d’oeuvre qui sera retenue en tiendront compte.

Question : «  … Étant donnés les stationnements irréguliers des voitures, entravant les sorties de garage près du stade, quelles solutions ? »
Réponse :
La question posée concerne notamment la problématique d’accès du stationnement à proximité du stade. Un des enjeux des ateliers mobilités sera de permettre d’améliorer l’accessibilité au stade tout en maintenant la vie locale du quartier de la Meinau.
Les objectifs des ateliers mobilité sont : 
- pour le premier (12 juin),  de partager un état des lieux et un diagnostic de la situation existante en se projetant dans le futur,
- pour le second (3 juillet) de dresser des pistes d’actions. C’est certainement au sein de ce dernier atelier que des propositions émergeront.
Indépendamment des réflexions qui pourront être apportées lors de ces ateliers, la limitation du stationnement irrégulier passe par une offre alternative au stationnement à proximité du stade et donc dans un éventail de solutions et une intermodalité renforcée : meilleure répartition des stationnements au travers des parkings relai sur le territoire, report modal, développement des modes alternatifs… 

Question : « Est-il également envisageable d'intégrer un toit au-dessus du parvis permettant l'accès au stade (attente lors des fouilles) ? Cette toiture permettra par exemple de créer un marché hebdomadaire couvert ou une utilisation lors de diverses manifestations extérieures; il s'agit de trouver une utilisation autre que les événements sportifs à cette équipement."
Réponse :
Le traitement urbain et architectural de la fan zone les jours de matchs, de retransmissions de matchs des autres manifestations sportives ou les autres jours de l’année reste à définir pour permettre la pluralité des fonctions souhaitées et la qualité des espaces proposés tant du point de vue fonctionnel qu’esthétique. A ce titre, il semble logique que l’attente avant d’entrer dans cette enceinte sécurisée puisse proposer un abri aux intempéries et que celui-ci puisse servir à d’autres fins pour les autres utilisations projetées de cette fan zone.

Questions : « Je vous réponds par ce courrier :
Il faudrait diminuer le bruit (isolation) du stade en fonctionnement normal,
Il serait intéressant de planter un maximum d’arbres dans les espaces creux et tout autour du stade,
Prévoir les moyens d’accès au stade en dérangeant le moins possible les riverains »
Réponses :
Le traitement acoustique tant eu niveau de l’enceinte constituée par la fan zone, qu’au niveau de l’équipement « stade » lui-même fera l’objet d’une attention toute particulière.
Outre le respect de la trame verte et bleue dans laquelle se trouve le stade de la Meinau, des arbres existants à l’intérieur comme aux abords du stade, des plantations et des aménagements paysagers seront prévus au projet et aux abords du stade mais aussi pour qualifier ou améliorer les cheminements piétons ou cycles d’accès au stade.
S’agissant des moyens d’accès au stade en dérangeant le moins possible les riverains, nous vous invitons à  lire nos réponses sur ce point largement développé dans le paragraphe ci-dessous « VOS QUESTIONS / REMARQUES ET NOS REPONSES CONCERNANT LA MOBILITE ET L’ACCESSIBILITE AU STADE »

Question : « La gratuité du tram pour l'achat d'une place au match ne serait-elle pas une solution ? »
Réponse :
Les jours de match, une tarification incitative est déjà mise en place, avec le ticket de tram spécial Racing, à 2,10€ pour un aller-retour pour une personne. Pour rappel, toute l’année, les personnes qui se stationnement dans des parkings relais bénéficient d’un ticket de tram/bus, valable aller-retour pour 7 personnes, à 4,10€ (4,60€ pour le P+R Rotonde).
La gratuité du tram pourrait être évoquée lors de l’atelier n°2, mais il faudrait en évaluer l’impact sur l’évolution du nombre d’usagers à qui bénéficierait la mesure au regard des conséquences économiques. 

Questions : « Pourquoi ne pas prévoir l'emplacement du fan club à distance de cette zone résidentielle ? Pourquoi ne pas la situer plutôt sur l'arrière du stade, au nord, nord-est du stade ? »
Réponse :
A ce stade de la concertation l’option étudiée est effectivement d’implanter la fan zone à l’entrée du stade, au contact de la rue de l’Extenwoerth et du parking. Cette option permet de travailler en cohérence :
-    La fonctionnalité, le tracé et le réaménagement de la rue de l’Extenwoerth ;
-    L’articulation avec le parking qui bien qu’arboré peut encore être améliorée
-    L’usage de la fan zone : est-ce un espace ouvert sur le quartier, festif mais encadré et qui peut ponctuellement s’ouvrir à la vie locale ou est-ce un espace à situer dans l’enceinte du stade en posant des conditions de fonctionnement directement liées à l’exploitation du stade.
Enfin, l’option de la fan zone à l’avant du stade - en lien avec l’actuel parking et la rue de l’Extenwoerth permet de développer une autre composante du projet qui a été exposée lors du premier atelier de concertation « insertion urbaine et environnementale » ; il s’agit du développement des cheminements dans la trame vert et bleue, la mise en valeur des berges et la préservation des atouts environnementaux du site. »

Question : « Pourquoi pas une jauge de 36.000 places comme il était prévu dans le dernier projet pour l'Euro 2016 qui ne s'est finalement pas réalisé ? »
Réponse :
Au vu des difficultés financières rencontrées par de nombreux grands stades (notamment construits ou rénovés à l’occasion de l’Euro 2016), il convient de privilégier une stratégie raisonnable permettant d’accueillir de grandes compétitions nationales et internationales, tout en assurant un taux de remplissage optimal et une ambiance conviviale qui fait la réputation du stade de la Meinau.
Par ailleurs, des contraintes réglementaires existent pour l’inclinaison des tribunes et l’éloignement par rapport aux limites de l’aire de jeux des spectateurs les plus éloignés. Le respect de ces contraintes conduit à limiter la jauge autour de 32 500 places.

Question : « Le risque n'est-il pas que, avec une capacité de moins de 30.000 sièges pour les supporters (le nombre de places VIP et Business va grandement augmenter de son côté), et au vu de l'ambition du président Marc KELLER, le stade soit à nouveau trop petit, à peine les travaux terminés ? »
Réponse :
L’augmentation de la jauge du stade passera de 26 300 à 32 500 places. La « barre » des 30 000 places (facteur déterminant pour les fédérations nationales, européennes et internationales) sera alors franchie, ce qui permettra d’accueillir dans des conditions optimales de grands événements sportifs de haut niveau. 
L’ambition du club et de l’Eurométropole de Strasbourg est d’avoir un stade plein ou quasi plein les jours de matchs avec l’ambiance conviviale qu’on lui connaît et de permettre au club de se stabiliser en ligue 1.
Ce nouveau stade permettra aussi à l’Eurométropole de Strasbourg de se porter candidate à l’accueil de matchs de football et de rugby nationaux, européens et internationaux et offrir la possibilité au   public de voir sur écrans géants des manifestations sportives se déroulant hors agglomération.

Question : « J'aimerais savoir qui finance cette rénovation IN FINE. La ville participe, mais est-ce sous forme de prêt au club, qui devra rembourser, ou bien est-ce nos impôts qui financeront les ambitions footballistiques du club ? »
Réponse :
Le montage financier du projet est le suivant :
-    Eurométropole de Strasbourg : 25 M € en fonds propres et 25 M € par emprunt
-    Région Grand Est : 25 M €
-    Ville de Strasbourg : 12,5 M €
-    Département du Bas-Rhin : 12,5 M €
Le projet et son chantier seront pilotés sous maîtrise d’ouvrage publique par l’EMS. 
Le Club financera le centre d’entraînement professionnel pour environ 10M€ et contribuera aux dépenses d’investissement via la redevance annuelle payée à l’EMS. Cette dernière comprendra une part fixe (contribution aux dépenses d’investissement) et une part variable (qui pourrait éventuellement être indexée sur l’évolution économique du club).

Question : « … a court terme, toujours liés aux travaux. qu'allez-nous nous couper? sur le parking longeant la rue montessori? aux abords immédiats du parc (entre parc et stade)? aux abords de la voie ferrée? il est important pour nous de conserver au maximum les arbres présents. »
Réponse :
Le projet de restructuration du stade et de ses abords entend s’intégrer au maximum dans son paysage naturel existant. Un diagnostic faune-flore est en cours d’élaboration et permettra de mieux connaitre la richesse de la nature présente sur le site. Ces conclusions alimenteront fortement les réflexions à venir sur les aménagements des espaces extérieurs existants.
La mise en sécurité du futur stade et de ses abords, la création de la fan zone et la restructuration de la rue de l’Extenwoerth sont susceptibles d’impacter ponctuellement la végétation existante. Cet impact n’est pas mesuré à ce jour, mais les éventuelles compensations seront réalisés in-situ dans le secteur des abords du stade.
La collectivité veille à impacter le moins possible les arbres existants, en s’appuyant sur la démarche environnementale « éviter – réduire – compenser ». Sauf impossibilité technique, le principe de conserver l’existant guide le projet.

Question : « … pourrait-on envisager que le stade et les terrains d'entraînement puissent eux-mêmes devenir des réservoirs de biodiversité (en plus de la conservation des arbres)? que leur entretien (stades et terrains) suivent des principes de maintien de biodiversité (calendrier de coupes notamment...)? les clôtures des terrains d'entrainements sont barricadées par des thuyas. on doit pouvoir inciter à faire mieux en terme de haies? le stade lui-même ne pourrait-il pas accueillir faune et flore? 
Réponse :
Un travail sera mené pour concilier les enjeux de fonctionnement et de sécurité de l’équipement sportif avec les enjeux de biodiversité.
Les espaces d’entrainement doivent être protégés de la vue depuis l’espace public, comme c’est le cas aujourd’hui. Le PLU cadre les modalités d’urbanisation et d’aménagement le long des trames vertes et bleues. L’aménagement de clôture végétalisée et de plantations favorables à la biodiversité y sont prescrites et le projet de stade les intègrera tout en respectant les obligations de confidentialité et de sécurité de ses activités.
Dans ce même objectif de respect de la trame verte et bleue, les bâtiments du stade (restructuration et extension) peuvent intégrer des prescriptions favorables à la biodiversité, tels que : végétalisation des toitures, pose de nichoirs et gites, trame noire, matérialité des façades respectueuse de l’avifaune (éviter les effets miroirs). 

Question : « Peut-on avoir les compte-rendus des ateliers? je n'ai pas pu me rendre à chacune des sessions, notamment la seconde de l'atelier insertion urbaine et environnementale. »
Réponse :
Tous les compte-rendus des ateliers sont disponibles et peuvent être téléchargés sur la page : https://participer.strasbourg.eu/stademeinau

Questions : « Si l’on enlève les voitures sous les arbres, cela dégagerait de beaux espaces pour les habitants : parc de l’extenwoerthfeld qui se prolonge, espaces de jeu pour enfant sur la thématique du ballon, sports urbains, etc. il faut que ces espaces servent à tous, qu’on aime le foot ou pas. »
Réponse :
Les aménagements autour du stade permettront d’offrir plus de place aux piétons jusqu’à l’avenue de Colmar et développeront de nouveaux usages à destination des habitants. Les activités et usages de ces lieux restent à construire, en lien étroit avec les espaces de nature proches : Rhin Tortu et parc de l’Extenwoerthfeld.
Dans tous les cas, ces espaces publics n’auront pas une vocation exclusive à destination du stade. Ils devront toutefois garantir le bon fonctionnement de l’équipement sportif, notamment les jours de match.

Questions : « … je ne comprends pas pourquoi le projet du rcs s’étale autant, notamment avec la fanzone. Le programme est très tourné sur les besoins rêvés du rcs donnant l’impression que tout le secteur lui appartient et qu’il est extensible à souhait. … Une optimisation du programme est-elle possible ? Au-delà d’un restaurant ouvert sur le quartier, quelles autres synergies peuvent être mises en place ? Comment se projet s’inscrit-il dans une ville du 21ème siècle ? 
comment ce projet peut-il être innovant pour le rcsa mais aussi pour les collectivités qui mettent la main à la poche ? »
Réponse :
Avec la Fan zone, le stade ne s’étend pas pour répondre aux seuls besoins du Club, mais pour renforcer son insertion dans le quartier. Cet espace doit constituer une véritable interface tant d’un point de vue spatial que d’un point de vue des usages, entre la ville et l’équipement
•    Il renforce d’abord l’identification de l’équipement et du club. C’est un espace festif qui permet de prolonger le temps du match pour les spectateurs en proposant des animations, des offres de restauration (Pour mémoire le RCSA ouvre les portes du stade environ 2h30 avant le coup d’envoi)
•    L’étirement du temps d’arrivée et de départ au stade contribue aussi à une relative dilution des flux « spectateurs » aux abords du stade.
•    Cet espace doit aussi permettre de mieux ancrer le stade dans son environnement urbain en proposant un aménagement en continuité des espaces publics existants (parkings essentiellement) qui seront requalifiés. Regroupant boutique, brasserie et musée du club, il sera ouvert sur la ville pour permettre l’accès à ces services tout au long de la semaine.
•    C’est par ailleurs un lieu d’animation pour les jours « hors match », qui permettra la tenue de quelques évènements exceptionnels (retransmission de grands évènements sportifs notamment)

Questions : « Les espaces en-dehors du stade sont à concevoir pour tout le monde. Pourquoi pas des bancs, des peintures et des jeux au sol, des jeux d’eau. Une démarche participative est-elle envisagée pour ces espaces avec les habitants de la Meinau et du Neudorf, les supporters du rcs ? »
Réponse :
L’aménagement des espaces publics aux abords du stade donnera lieu à  des dispositions supplémentaires  de consultation du public, dont les modalités restent à déterminer. Elles seront précisées dans le cadre du bilan de la présente concertation pour garantir une continuité de l’information et de l’association du public.

Questions : « L'accès à ce registre n'est pas possible depuis bon nombre de postes informatiques. Comment est-ce possible? »
Réponse :
En déposant votre observation, vous confirmez que l’accès au registre électronique a été rétabli le 28/06/2019 à 17h13. Celui-ci était effectivement non opérationnel durant une période non connue entre la dernière observation déposée le 26/06/2019 à 21h54 et la vôtre le 28/06/2019 à 17h13, veuillez nous en excuser.

Questions : « … Le projet n'apparaît pour l'instant pas très clair quant à l'avenir de ces grands arbres (au sud et à l'ouest du stade), mais je trouverai très dommage de les abattre. Question : quel est le nombre d'arbres qui pourraient être abattus ? … Pourquoi pas ajouter des bancs (même s'il y en a) ou de tables … L’éclairage, indispensable aux abords du stade, pourrait cependant être eu. A-t-on besoin d'un éclairage aussi fort au milieu de la nuit ? Repenser l'éclairage (moins haut, plus orienté sur la piste et l’accès piétons, qui s'allume au passage des piétons) serait peut-être moins énergivore et réduirait la pollution lumineuse.
Autant le parc qui longe la rue staedel est très agréable, autant les parkings le long de la rue extenwoerth et à l'angle de la rue extenwoerth / rue staedel ne sont pas très agréables. Ils ne sont d'ailleurs que très partiellement utilisés hors soirs de match. Il ne me semble donc pas inintéressant de réaménager la zone. Dans le projet, l'aménagement d'une fan-zone est prévue à cet endroit. Le concept reste assez flou et l'utilisation / ouverture de cette fan-zone n'est pas non plus clairement détaillée. » 
Réponse :
L’aménagement des espaces publics aux abords du stade donnera lieu à  des dispositions supplémentaires  de consultation du public, dont les modalités restent à déterminer. Elles seront précisées dans le cadre du bilan de la présente concertation pour garantir une continuité de l’information et de l’association du public.

Questions : « Dans le projet d'insertion du secteur stade de la Meinau, il est prévu une école (où exactement et quand ?) ? Quid du fast-foot (restera ? restera pas ?). »
Réponse :
Le nouveau groupe scolaire sera implanté sur le terrain de l’Ecole Supérieure de Professorat et de l’Education (ESPE), réhabilitant pour partie les anciens bâtiments qui se trouvent sur le site.
Le fast-food n’est pas remis en question

Questions : « Pour la zone (restaurant/boutique/musée...), on pourrait aussi imaginer une allée centrale avec pergola/tonnelle végétalisée (comme place du marché à neudorf). »
Réponse :
Le projet n’est pas suffisamment défini aujourd’hui pour en figer précisément les différents aménagements. Il devra toutefois répondre autant que possible à plusieurs objectifs dont :
•    Préserver le maximum d’arbres existants
•    Proposer des aménagements fonctionnels qui augmentent la dimension paysagère du site

Question : « … - pourquoi ne pas prévoir une consultation pour les habitants du quartier (périmètre à définir, par exemple les quartiers meinau/neudorf) avec une question du genre « etes-vous favorable à l'implantation  d'un fan-zone (jauge maximale 5000 places) pour la retransmission de quelques événements sportifs d'importance, hors match du racing à domicile ». Il me semble que ce genre de consultation ne doit pas être trop difficile çà mettre en oeuvre. Cela a déjà été fait dans un tout autre cadre et périmètre: les rythmes scolaires. »
Réponse :
Comme cela a été dit durant les ateliers et les réunions publiques, le fonctionnement et le dimensionnement de la fan zone doivent encore être précisés, pour les évènements « hors match » (type retransmission de manifestations sportives) comme pour son usage au quotidien (accès à la boutique, au musée,…)  par des études complémentaires. Le public y sera associé selon des modalités qui restent à ce jour à définir.

Question : « … - vous envisagez une fan-zone uniquement pour quelques événements. Économiquement, je ne suis pas convaincu de la rentabilité d'un tel investissement (matériel video/audio, aménagement de l'emplacement, barrières de sécurité fixes...) pour une fan-zone si peu occupée. On pourrait plutôt regrouper restaurant, musées, boutiques sur une zone plus restreinte et profiter de l'espace restant pour places, parkings vélos, arbres, bancs, fontaines, jeux. Dans cette zone, mais aussi ailleurs, si vous pensez à mettre des poubelles et toilettes, … » 
Réponse :
La fan zone est à l’interface du stade et de l’espace public. Son aménagement devra pour les temps hors matchs proposer une continuité d’usage et de traitement avec les actuels parkings qui seront aussi requalifiés.

Question : « … lors des matchs de coupe du monde en 2018, il y avait 10.000 personnes au jardin des 2 rives. une jauge à 5000 risque d'être limitée, et il faudrait prévoir une autre fan-zone pour accueillir plus de monde. Pourquoi ne pas garder ce système de fan-zone temporaire  (éventuellement au zentih/rhenus en cas d'intempéries et si disponibilités pour ces gros événements, à l'écart des habitations (Pourtales, au bout du jardin des 2 rives...) »
Réponse :
La réflexion relative à l’usage de la fan zone doit encore être approfondie. L’objectif n’est pas de transférer à cet endroit les manifestations qui se tiennent actuellement au jardin des 2 rives ou place Kléber (qui offrent des capacités d’accueil bien supérieures à 5 000 personnes), mais de disposer d’un lieu complémentaire pour quelques évènements par an.

Question : « … Un important centre scolaire va se construire à côté du stade avec dans le même temps emprise du stade sur ces équipements scolaires. » 
Réponse :
L’objectif poursuivi par le projet en terme d’accessibilité est de diminuer le recours à la voiture et donc par voie de conséquence de limiter le trafic et la pollution induite sur l’avenue de Colmar. Des études doivent être menées en ce sens et leurs résultats seront versés au dossier d’étude d’impact qui sera un préalable au dossier de permis de construire.

Question : « … Il ne sera pas possible de construire à la fois l extension du stade et le groupe scolaire qui doivent partager les emprises communes par exemple. … »
Réponse :
Le nouveau groupe scolaire sera implanté sur le terrain de l’Ecole Supérieure de Professorat et de l’Education (ESPE), réhabilitant pour partie les anciens bâtiments qui se trouvent sur le site. Il n’y pas d’emprise commune entre ce nouveau Groupe scolaire et le stade restructuré et agrandi.
Il convient de souligner que ces 2 équipements qui seront effectivement voisins ont des temps de fonctionnement complètement distincts.
Le projet de stade de la Meinau fera l’objet d’une étude environnementale incluant l’impact et la cohabitation du projet avec son contexte urbain. Les interfaces entre le futur groupe scolaire et le stade y seront étudiés, y compris sur le volet accessibilité.

Question : « … après la construction en cours rue des Vanneaux (Le parc des ciriers), sans parler du projet conséquent au bout de la rue de la Rheinmatt (PC accordé mais procédure devant le Tribunal afin d'empêcher le projet d'aboutir), nos élus nous annoncent la démolition des murs du Red Star pour construire un bâtiment plus imposant sans doute que celui existant et autres aménagements alentours qui contribuent à dégrader le fameux « cortège végétal du Rhin Tortu ». 
Réponse :
Le projet évoqué concerne la restructuration du centre de formation du RCSA situé à l’est de la rue des Vanneaux. Ce projet implique effectivement le déménagement du Red Star au sud du quartier de la Meinau. Le caractère écologique et végétal du Rhin Tortu est protégé par plusieurs outils du règlement d’urbanisme PLU : zonage cartographie, règlement écrit, OAP trame verte et bleue. Le projet du centre de formation du RCSA, porté par le RCSA, se conformera à ces obligations y compris sur le volet paysagé. 
Le transfert du Red Star vers le stade Jean Nicolas Muller doit permettre au centre de formation du RCSA de s’étendre en créant de nouveaux terrains de football. Il n’est pas prévu de réaliser une opération immobilière à cet endroit mais au contraire de consolider sa vocation de parc sportif.

Question : « ...Riverain du stade de la meinau, j'apprécie particulièrement le parc (terrain de foot/basket, pelouse, aire de jeux pour enfants, pétanque) qui jouxte le stade au sud le long du rhin tortu. L'ambiance très familiale et sportive lors des week-ends et débuts de soirées sont également particulièrement sympathique »
Question :
« .... Dans le projet d'insertion urbaine, il me semble donc particulièrement important de préserver ce cadre de verdure et cette ambiance. Dans ce cadre, j'inclus bien entendu les grands arbres, qui ont mis un certain nombre d'années à pousser, et offrent de belles surfaces ombragées. Le projet n'apparaît pour l'instant pas très clair quand à l'avenir des ces grands arbres (au sud et à l'ouest du stade), mais je trouverai très dommage de les abattre. Question : quel est le nombre d'arbres qui pourraient être abattus ? »
Réponse générale aux questions ci-dessus : Le projet n’est pas suffisamment défini aujourd’hui pour en figer précisément les différents aménagements. La préservation d’un maximum d’arbres existants fait partie des objectifs portés par la collectivité, à la fois pour préserver le cadre arboré existant mais également pour préserver et renforcer le confort thermique du site, notamment en période estivale.

Questions : « … pourquoi pas ajouter des bancs (même s'il y en a) ou de tables Pour rester dans l'aspect urbain et environnemental. L'éclairage, indispensable aux abords du stade, pourrait cependant être evu. A-ton besoin d'un éclairage aussi fort au milieu de la nuit ? Repenser l'éclairage (moins haut, plus orienté sur la piste et le accès piétons, qui s'allume au passage des piétons) serait peut-être moins énergivore et réduirait la pollution lumineuse. Autant le parc qui longe la rue staedel est très agréable , autant les parkings le long de la rue extenwoerth et à l'angle de la rue extenwoerth / rue staedel ne sont pas très agréables. Ils ne sont d'ailleurs que très partiellement utilisés hors soirs de match. Il ne me semble donc pas inintéressant de réaménager la zone. » 
Réponse :
Les aménagements autour du stade permettront d’offrir plus de place aux piétons avec des nouveaux usages à destination des habitants. Les activités et usages de ces lieux restent à construire, en lien étroit avec les espaces de nature proches : Rhin Tortu et parc de l’Extenwoerthfeld. Les sujets évoqués comme l’éclairage, la végétalisation et la perméabilisation des sols seront intégrés dans les réflexions à venir concernant la restructuration des lieux.
Ces espaces publics devront également garantir le bon fonctionnement de l’équipement sportif, notamment les jours de match.
L’aménagement des espaces publics aux abords du stade donnera lieu à  des dispositions supplémentaires  de consultation du public, dont les modalités restent à déterminer. Elles seront précisées dans le cadre du bilan de la présente concertation pour garantir une continuité de l’information et de l’association du public.

Questions : « … L'éventuel présence d'une écran géant pour des événements est beaucoup plus génante. combien de spectateurs devant cet écran ? sera-t-il ouvert / salle fermée ? combien d'événements par an (tous les matchs du racing à l’extérieur ? autres événements )? a quelle heure fermerait cette fan-zone ? » 
« … Dans le projet d'insertion du secteur stade de la meinau, il est prévu une école (où exactement et quand ?) ? quid du fast-foot (restera ? restera pas ?). »
Réponse :
Le nouveau groupe scolaire sera implanté sur le terrain de l’Ecole Supérieure de Professorat et de l’Education (ESPE), réhabilitant pour partie les anciens bâtiments qui se trouvent sur le site.
Le fast-food n’est pas remis en question

Questions : « … à l'heure où les températures se réchauffent, il serait bien d'éviter le tout minéral. Avez-vous réfléchi à aux surfaces végétalisées (toitures, parking...). Pour la zone (restaurant/boutique/musée...), on pourrait aussi imaginer une allée centrale avec pergola/tonnelle végétalisée (comme place du marché à Neudorf).»
Réponse :
Le projet n’est pas suffisamment défini aujourd’hui pour en figer précisément les différents aménagements. Il devra toutefois répondre autant que possible à plusieurs objectifs dont :
•    Préserver le maximum d’arbres existants
•    Proposer des aménagements fonctionnels qui augmentent la dimension paysagère du site

Questions : « Profiter de cette restructuration du stade pour faire du parking situé devant le stade, non pas une fan-zone à destination footballistique unique (« améliorer de façon spectaculaire l'expérience du spectateur », « très vaste espace », « animations avant et après match », « environnement sécurisé »), mais plutôt une belle place arborée accessible à tous, dans l’air du « vivre ensemble » et pour des activités très diversifiées et intéressant le plus grand nombre, de la jeunesse aux vieilles gens, et ce quelque soit le genre. Marché, pépinières culturelles, animations sportives, artistiques sans sono ni écran géant, etc...»
Questions : « … Pas vu grand chose à ce jour sur le concept environnemental (limitation et recyclage des déchets, concept énergétique, verdissement), attention à conserver les grands arbres au moment des travaux ! Un tel patrimoine est long à remplacer.»
Réponse générale aux questions ci-dessus :
Les arbres conservés feront l’objet de mesures de protection durant les différentes phases de travaux.

Question : « Il faut veiller à ce que le projet respecte l'environnement actuel du stade, jardins familiaux des ciriers et espaces arborés qui sont lieux de vie (places de pétanque,  mini-stade de foot, rendez-vous des promeneurs de chien), mais aussi de fraîcheur et abritent une faune riche d'oiseaux, écureuils, hérissons qui participent à la biodiversité plus que les aménagements béton-asphalte-pavés auto bloquants. »
Réponse :
Un diagnostic écologique est en cours. Il permettra de mieux connaitre et appréhender les enjeux écologiques inhérents au site, notamment la présence des animaux cités. Cette étude alimentera les orientations d’aménagement qui s’imposeront au projet de restructuration et extension du stade ainsi qu’à l’aménagement des abords.
Dans tous les cas, le projet s’attachera à être respectueux des enjeux environnementaux liée à la présence du Rhin Tortu et à la trame verte et bleue.
 

QUESTIONS / REMARQUES ET NOS REPONSES CONCERNANT LE PROJET DU STADE ET LA VIE SPORTIVE

Question : « Ce stade ne doit pas être rénové avec l'argent public.  Surtout pas au détriment des autres sports, notamment le basket très négligé par la ville, le département et la région. »
Réponse :

-    Ce stade se doit d’être pluridisciplinaire, il ne sera pas uniquement dédié aux seules rencontres sportives du Racing. Il doit contribuer à diversifier l’offre de spectacle sportif aux habitants et stimuler ainsi l’accueil d’événements complémentaires (par ex. accueil de matchs de rugby), qui permettent d’optimiser ses effets positifs sur l’économie locale.

-    S’agissant du basket : la Ville et l’Eurométropole consacrent chaque année un montant total de 1,85 million d’Euros au soutien de la SIG, club phare de l’agglomération dans cette discipline.
Par ailleurs, l’Eurométropole soutient également de nombreux clubs de basket sur son territoire (SIG féminine, BC Souffelweyersheim..). 

Concernant les infrastructures :
o    L’Eurométropole de Strasbourg, propriétaire du Rhenus Sport, met à disposition l’équipement contre paiement d’une redevance annuelle par la SIG.
o    La Ville de Strasbourg a décidé d’accompagner le développement de nouvelles pratiques sportives, dont le basket 3x3, par la construction de préaux sportifs couverts en libre accès. Ces équipements seront adaptés pour la pratique du futsal et du basket 3x3.
La programmation actuelle prévoit l’implantation de 8 préaux couverts sur 5 ans, répartis sur le territoire strasbourgeois avec une logique de mutualisation par les différents usagers (club / scolaire/libre accès).

A souligner également : Le Comité départemental de basket-ball du Bas-Rhin porte actuellement un projet de basket park. Celui-ci est accompagné par la Ville de Strasbourg. Cet équipement devrait voir le jour sur le terrain du lycée Couffignal »

Questions : « Le projet de concertation parle de 100 millions d’investissement pour les collectivités publiques et de 1,5 millions d’euros de dépenses de maintenance à la charge de la collectivité publique mais sans préciser si des couts sont pris en charge par le Club résidant). Les éléments sont très peu clairs et il serait bon de préciser les couts actuels à la charge de la Ville / EMS et les coûts supportés par le Club et surtout la répartition dans l’avenir avec ces investissements colossaux. »
Réponses :

Au titre des saisons sportives précédentes :
L’Eurométropole de Strasbourg, propriétaire du stade, a pris en charge, au cours des 7 dernières années, des charges de fonctionnement et d’investissement pour sécuriser et maintenir le stade  aux normes, à hauteur de 1 million d’Euros / an, en moyenne.  
La redevance annuelle payée par la SAS RCSA pour l’occupation du stade s’est élevée à 480 000€ pour la saison 2018/2019.
Le montage financier du projet de réhabilitation et d’extension du stade est le suivant :
-    Eurométropole de Strasbourg : 25 M € en fonds propres et 25 M € par emprunt
-    Région Grand Est : 25 M €
-    Ville de Strasbourg : 12,5 M €
-    Département du Bas-Rhin : 12,5 M €
Le projet et son chantier seront pilotés sous maîtrise d’ouvrage publique (MOP) par l’Eurométropole de Strasbourg (EMS).

Question : « La situation de Strasbourg est, par ailleurs, totalement différente: nous avons, ici, un stade qui n'a jamais été agrandi (et qui a même perdu considérablement en capacité depuis son passage en toutes places assises) et qui, cette année, est au bord de la saturation avec 18 rencontres sur 20 (championnat et coupes réunis) jouées à guichets fermés. La nécessité d'agrandir la Meinau semble évidente. Toutefois, a-t-il été réalisé une étude de marché pour estimer de manière précise les besoins futurs ? 
Il semble que la dimension européenne de Strasbourg passe aussi par la participation de la ville à de grands évènements sportifs. Aussi il serait important de voir à long terme et de juger tous les aspects en matière de besoins et de capacité avant de s'engager dans des travaux aussi couteux, car l'erreur fatale serait de sous-estimer la jauge du stade ou de se retrouver éventuellement avec une enceinte ne répondant pas à toutes les normes dès la fin des travaux. 
Réponse :
Le projet présenté résulte 
-    d’une part, d’un choix politique qui se justifie notamment par l’expérience tirée de certains stades surdimensionnés construits ou rénovés dans la perspective de l’Euro 2016. Ce surdimensionnement a des conséquences néfastes sur plusieurs plans. Il nuit à la rentabilité des nouvelles enceintes pour les collectivités propriétaires et compromet l’équilibre économique des clubs résidents. La jauge définie permet de tenir compte de l’aléa sportif qui marque inévitablement l’histoire de tous les clubs. Cet aléa engendre des variations de fréquentation du public en fonction des résultats, il est alors d’autant plus difficile de rentabiliser un stade de très grande capacité. Enfin, seuls quelques matchs à l’affiche particulière, permettraient de remplir un stade avec une jauge beaucoup plus importante. Le RCSA lui-même est plus intéressé d’assurer un taux de remplissage optimal tout au long de la saison, sur la base de la jauge annoncée. Cela contribue également à l’ambiance particulière qui fait la réputation du public de la Meinau.
-    d’autre part, d’une étude de faisabilité conduite en 2017 par le Cabinet CATEVENTS sur la base des orientations générales communiquées par le club.
La réhabilitation prévue mettra le stade en conformité avec les plus hauts standards en matière d’équipement de ce type. Le projet intègre les normes FIFA et UEFA, ce qui permettra à l’agglomération strasbourgeoise de se porter candidate pour l’accueil de rencontres et compétitions nationales, européennes et internationales, de football.

Questions : « un autre point est le nombre important de places busines et vip après travaux (10 % de de la capacité du stade). ce ratio, ne semble se retrouver qu'au niveau des stades nationaux (stade de france, wembley) ou dans les arènes appartenant aux très grands clubs européens (real, bayern, manchester united). or le stade de la meinau n'est, pour l'instant, ni l'un ni l'autre. ne faudrait-il point également rééquilibrer, de ce fait, l'ensemble, en attribuant plus de places aux supporters de base, lesquels font vivre le club et créent l'ambiance ? »
Réponses :
« Le stade doit suivre un projet économique autant qu’une trajectoire sportive ». Le nombre de places VIP sera effectivement porté à 3650 places. Ces places représentent un enjeu économique fort pour le club et un précieux levier de croissance. La création de ces nouveaux espaces s’inscrit dans le droit fil des politiques actives menées par tous les grands clubs français et européens afin de générer de nouvelles recettes. 
Il s’agit d’un cercle vertueux : doter le club d’un levier de développement tel le nouveau stade va lui permettre d’accroitre ses recettes, son budget, d’être plus compétitif d’un point de vue sportif (recrutements etc…),  d’améliorer ses résultats et par conséquent de percevoir des droits télé plus importants. Ces différents aspects contribueront à la pérennisation du club au plus haut niveau.
Néanmoins, il est bien évident également que le souci de la collectivité est que tout le monde trouve une place à sa mesure, correspondant à ses attentes et à sa capacité contributive. Les revenus additionnels induits par les nouvelles places VIP s’inscrivent également dans cette optique puisqu’ils contribueront au maintien par le club d’une politique tarifaire accessible pour le grand public et les spectateurs du Kop.

Question : « enfin l'argument technique qui prétend, que pour des raisons de distance des rangs de spectateurs par rapport à la pelouse et de l'inclinaison des gradins, il ne serait pas possible d'accroitre la capacité du stade au-delà de la jauge préconisée est largement battu en brèche par les diverses études réalisées en 1998 (coupe du monde) et 2016 (euro) qui prévoyaient des capacités comprises entre 35 000 et 40 000 places (quid d'ailleurs de la rentabilité ultérieure du stade en championnat si l'un de ces projets eu été réalisé ?). et est-ce donc à dire que ce qui était possible techniquement à ce moment-là, ne le serait plus en 2019 ? »
Réponse :
Les études réalisées dans la perspective de l’Euro 2016 proposaient effectivement une jauge d’environ 38 000 places. 
Le coût actualisé de ce projet, sur la base du même cahier des charges, est actuellement estimé à 200 millions d’Euros, ce qui serait totalement irréaliste.
Le choix actuel tient compte 
-    des contraintes techniques (minimiser le surpoids sur la structure existante) et architecturales 
-    des enseignements des stades construits au cours de la dernière décennie.
-    des capacités contributives des différentes collectivités partenaires du projet et de celles du club résident.
Si à moyen ou long terme une telle extension devait être souhaitée, l’étude réalisée par CATEVENTS en 2017 précise que, sous réserve d’acquisition du terrain situé au nord du stade, des aménagements similaires à ceux de la tribune sud pourrait être envisagés en tribune nord et augmenter la capacité totale du stade d’environ 5 000 places. Cette étude figure dans le dossier de concertation préalable (annexe 9). 
Par ailleurs, il convient de souligner qu’une augmentation de la jauge au-delà des 32 500 ne ferait qu’accentuer la problématique liée à l’accessibilité du stade les soirs de matchs.

Questions : « Concernant la fan zone. il est écrit dans l'annexe de présentation de la fan zone l'ambition "d'améliorer de façon spectaculaire l'expérience du spectateur, avec un très vaste espace permettant les activités et animations avant et après match, dans un environnement sécurisé". qu'en sera t-il de l'expérience du riverain? sera t-elle tout autant spectaculaire dans sa détérioration? …  »
Réponses :
Une détérioration de l’expérience du riverain n’est pas souhaitée. La création de cette fan zone envisage au contraire une meilleure gestion des spectateurs dans une enceinte sécurisée et traitée à cet effet. En effet, celle « bricolée » actuellement derrière les grilles du stade est d’une surface insuffisante. Pour rappel, la fan zone est pensée comme :
•    une enceinte sécurisée dans l’enceinte du stade les soirs de match, 
•    une enceinte sécurisée pour l’accueil du public venu regarder d’autres manifestations sportives ou non sportives sur écrans géants, 
•    une place ouverte sur la ville en continuité du parvis qui démarre depuis l’avenue de Colmar les autres jours. 
Hors matchs et hors manifestations sportives ou non sportives sur écrans géants, son utilisation ponctuelle à l’usage et à l’animation des quartiers de la Meinau et de Neudorf peut s’avérer être au contraire un vrai plus.
Par ailleurs, la mise en place d’un lieu d’animation et de convivialité tel que celui-ci peut effectivement ponctuellement induire des nuisances, notamment sonores. Néanmoins, ainsi que le précise le dossier de concertation, cela permet également de rallonger l’amplitude horaire d’arrivée et de départ des spectateurs et de contribuer ainsi à une meilleure gestion des flux de ces derniers.

Questions : « pourriez-vous nous modéliser l'implantation de la fan zone non pas sur un schéma tel que proposé (illisible par ailleurs) mais sur la photo aérienne du stade de la meinau, celle-la même qui est en page 3 de l'annexe? en nous indiquant un avant et un après? »
Réponse :
Une telle modélisation n’est pas prévue à ce stade des études, elle sera par contre précisée et intégrée dans les différents projets qui nous seront soumis ultérieurement.  

Questions : « … va t-on avoir une ambiance match toutes les semaines au lieu de toutes les quinzaines actuellement? quel sera le niveau sonore autorisé? si vous souhaitez attirer le chaland, ce n'est sans doute pas pour qu'il reparte tout de suite. jusqu'à quelle heure seront ouvertes buvettes et restaurants? qu'entend-on par animation de promotion du club (fréquence, nature ?). 
en période match à domicile, même si sur le total des supporters les choses se passent relativement bien, il arrive quelques désagréments, notamment ceux qui dès le milieu d'après-midi consomment de l'alcool et le font savoir par mégaphone. quels effets de la fan zone (de part son amplitude horaire et fréquence d'ouverture) sur ces phénomènes?
par quel biais répondez-vous à toutes ces questions qui vont sont posées dans ce registre numérique? »
Réponses :
La fan zone pourra permettre la retransmission de quelques manifestations en dehors des matchs à domicile du Racing Club de Strasbourg comme c’est déjà le cas au jardin des deux rives, au parc de l’étoile, ou place kléber,….. Il ne s’agit que de quelques évènements dans l’année (phases finales d’une coupe du monde ou d’un championnat d’Europe de football ou de handball, voire quelques matchs « phare »  du racing à l’extérieur lors championnat de France …).
Le nombre de spectateurs sera alors tout au plus de 5 000 personnes. Les désagréments occasionnés par certains spectateurs devront pris en considération et traités en lien avec les forces de police et le personnel affectés à l’encadrement de telles manifestations pour en réduire les effets. 

Question : «  … par quel biais répondez-vous à toutes ces questions qui vont sont posées dans ce registre numérique? »
Réponse :
Les réponses sont mises en ligne à échéance régulière sur la plateforme :  https://participer.strasbourg.eu/stademeinau

Questions : « Merci pour les informations mises en ligne. Il y a une pièce du programme que je ne comprends pas : la fanzone. La fan-zone sera-t-elle un espace privatif du club ? Est-elle nécessaire pour des raisons de sécurité ou est-ce uniquement un espace « de recette » en plus pour le club ? Quel intérêt pour les riverains au-delà du restaurant proposé ? Quel intérêt pour la ville ? J’ai le sentiment que cet espace va générer de nombreux inconvénients pour les habitants et que cet espace est uniquement destiné au profit du club de football ! »
Questions :
« D’après les documents, la fan-zone semble être un espace clôturé. Est-ce le cas ? Quelles seront les incidences pour les piétons et les cyclistes ? Leur circulation aisée et directe sera-t-elle maintenue de la sorte ? La fan-zone obligera—t-elle les piétons et les cyclistes à contourner le site et à faire un détour par rapport à leur parcours actuel ? Je trouve le parcours actuel de la rue de l’extenwoerth très fonctionnel et direct. Il serait dommage d’obliger les piétons et cyclistes à rallonger leur temps de parcours pour répondre aux besoins exceptionnels (une 20aine de fois par an ?) d’un club de football ! 
Quels regards ont les collectivités vis-à-vis des demandes (idéalisées) du racing ? »

Questions : « De nombreux stades urbains permettent l’accès à tous, hors temps de match, jusqu’à leurs façades. Pourquoi ne pas faire pareil à Strasbourg ? Il est vrai que les parkings existants entre le stade et l’avenue de Colmar sont assez moches, mais ce n’est pas une raison pour que ces espaces soient privatisés pour le racing : fanzone, buvettes, musée, stationnement vélo… que va-t-il réellement rester comme espace pour les habitants ? Pourquoi le projet du racing, en pleine ville, propose de s’étaler au détriment des espaces ouverts à tous aujourd’hui ? D’autres solutions d’organisation ont-elles été étudiées pour permettre une mutualisation des espaces ? » 
Réponse générale aux questions ci-dessus :
Avec la Fan zone, le stade ne s’étend pas pour répondre aux seuls besoins du Club, mais pour renforcer son insertion dans le quartier. Cet espace doit constituer une véritable interface tant d’un point de vue spatial que d’un point de vue des usages, entre la ville et l’équipement
•    Il renforce d’abord l’identification de l’équipement et du club. C’est un espace festif qui permet de prolonger le temps du match pour les spectateurs en proposant des animations, des offres de restauration (Pour mémoire le RCSA ouvre les portes du stade environ 2h30 avant le coup d’envoi)
•    L’étirement du temps d’arrivée et de départ au stade contribue aussi à une relative dilution des flux « spectateurs » aux abords du stade.
•    Cet espace doit aussi permettre de mieux ancrer le stade dans son environnement urbain en proposant un aménagement en continuité des espaces publics existants (parkings essentiellement) qui seront requalifiés. Regroupant boutique, brasserie et musée du club, il sera ouvert sur la ville pour permettre l’accès à ces services tout au long de la semaine.
•    C’est par ailleurs un lieu d’animation pour les jours « hors match », qui permettra la tenue de quelques évènements exceptionnels (retransmission de grands évènements sportifs notamment)

Question : « Fanzone : pourquoi ne pas faire la fanzone en lieu et place du mcdo ? » 
Réponse :
La fan zone doit se trouver au contact immédiat de l’infrastructure « stade » pour répondre aux exigences fonctionnelles du programme (contrôle d’accès des spectateurs, voisinage immédiat des sanitaires,..). Etendre la fan zone jusqu’au Mac Do supposerait également de supprimer le tronçon nord de la rue de l’Extenwoerth, alors que cette voie assure en dehors des jours de match un maillage Nord-Sud important pour les piétons et les cyclistes depuis et vers la station Krimmeri.

Questions : « Concernant le lieu envisagé pour la fanzone, dans vos réponses, vous parlez d'animations qui pourraient être un vrai plus pour les quartiers Meinau et Neudorf. Pourriez-vous être plus précis sur la fréquence (plus précis que "ponctuellement") ainsi que la nature de ces animations? »
Questions : « La fanzone sera-t-elle bien ouverte sur le quartier ? Pourriez-vous êtes précis sur l'emprise? Qu’entendez-vous par "ouvert sur le quartier"? Dans une précédente réponse apportée à un habitant vous écrivez "espace ouvert qui peut ponctuellement s'ouvrir à la vie locale". Qu’est-ce que cela signifie concrètement? Aura-t'on une emprise habituellement fermée à la vie locale ou au contraire, en définitive, habituellement ouverte à la vie locale ? Les cr des ateliers ne sont pas à jour sur le site de la concertation au 28/06. 
Réponse générale aux questions ci-dessus :
La réflexion relative à l’usage de la fan zone doit encore être approfondie. Hors matchs du RCSA, la fréquence et la nature des animations possibles dans cet espace restent encore à définir.

Question : « Pourquoi la tribune vip est-elle nécessairement en tribune sud? 
Réponse :
La tribune VIP doit être à proximité immédiate des nouveaux espaces réceptifs. Seule la partie Sud du site permet la construction de ces locaux (espaces disponibles et accès logistique)

Questions : « Fanzone. Dans une précédente réponse, vous rappelez comment est pensée cette dernière, et notamment comme une "enceinte sécurisée dans l'enceinte du stade les soirs du match". Du coup je ne comprends plus l'emprise du stade, l'emprise de la fanzone? le périmètre du stade sera-t-il étendu sur le parking en y intégrant cette fanzone? Pourriez-vous être précis sur les périmètres à venir et sur ce qui reste de manière permanente ouvert à la vie locale / au quartier? 
Réponse :
L’enceinte du stade, fan zone comprise, débordera les soirs de match sur le parking situé de l’autre côté de la rue de l’Extenwoerth. La réflexion relative à l’usage de la fan zone doit encore être approfondie. Hors matchs du RCSA, la fréquence et la nature des animations possibles dans cet espace restent encore à définir.

Questions : « Je ne suis pas contre l'idée d'une augmentation des capacités du stade mais plusieurs questions se posent. 
- pourquoi avoir choisi de rénover la tribune sud ? Esthétiquement je ne trouve pas ça très beau sur les plans et ça va boucher un peu le ciel pour les riverains 
- était-ce beaucoup plus cher (ou techniquement impossible de rehausser) les 4 tribunes d'une moindre hauteur pour garder un équilibre sur les 4 faces du stade ? 
-est-ce que le périmètre du stade (barrière au niveau sud) va être modifié / élargi ?
L’implantation de panneaux solaires sur le toit du stade est-elle possible ou est-ce une idée saugrenue (techniquement, économiquement ?) 
Réponse :
En se limitant à une intervention lourde sur la tribune SUD, on réduit considérablement les coûts du projet (pas d’intervention sur les 3/4 de la charpente et de la couverture du stade). Par ailleurs on limite l’emprise bâtie du stade notamment pour la tribune NORD et la tribune EST. Des interventions sur ces 2 tribunes auraient nécessité une extension sur le terrain de l’ESPE d’une part, et un redressement du Rhin tortu d’autre part (hypothèses vérifiées dans le cadre des études menées avec le projet euro 2016)
L’installation de panneaux solaires sur le toit de la tribune Sud est bien prévue au programme.

Questions : « Pourquoi les retransmissions ne se feraient plus au jardin des deux-rives? Ou place kléber? Vous parlez de 5000 personnes "tout au plus", qu'est-ce qui permet de présumer que 5000 personnes est agréable ou désagréable? Nous pensons que 1000 ou 5000 c'est déjà beaucoup trop dans ce secteur.
Au mondial 2018, le match France-Belgique a rassemblé plus de 10000 personnes au jardin des deux rives (source dna). Cela pose deux questions. La première, si le besoin est là et que la capacité d'accueil du jardin des rives des deux rives le permet, pour quelle(s) raison(s) ne pas continuer là-bas ces liesses? La seconde, sur quoi vous basez-vous pour écrire "tout au plus 5000 personnes"? Enfin vous parlez de "quelques" animations, en en énumérant déjà 4 types différents. Pourriez-vous être plus précis sur l'utilisation envisagée de cette fanzone, sachant qu'une année calendaire n'est composée à coup sûr que de 52 semaines? Merci.
Réponse :
La réflexion relative à l’usage de la fan zone doit encore être approfondie. L’objectif n’est pas de transférer à cet endroit les manifestations qui se tiennent actuellement au jardin des 2 rives ou place Kléber (qui offrent des capacités d’accueil bien supérieures à 5 000 personnes), mais de disposer d’un lieu complémentaire pour quelques évènements par an.

Questions : « … Mais pourquoi vouloir fermer toutes les coursives ? Elles gagneront certes à être améliorées, mais l'effet « balcon » fait clairement partie de « l'expérience Meinau » lorsqu'on arrive au stade, ou lorsque l'on ressort en chantant et en fêtant... Cette fermeture impactera l'acoustique, le climat et l'ambiance de la Meinau... pour quel gain ? … »
Réponse :
Il n’est pas question de fermer les coursives, ce qui serait très contraignant d’un point de vue règlementaire (obligation de désenfumer ces espaces), mais de les fermer partiellement pour améliorer le confort des boutiques et buvettes qui y trouveront place

Questions : « … 100 millions d'Euros (en rénovation !), pour à l'arrivée gagner un peu moins de 6000 places supplémentaires pour un public qui répond présent à tous les niveaux... On ne savait vraiment pas faire un peu mieux ? Soigner les VIP est important, bien évidemment, mais le peuple bleu mérite sa place au stade aussi... »
Réponse :
Le budget de 100 M€ n’est pas exclusivement consacré à la création de 1 800 places supplémentaires (actuellement il y en a environ 1 700), mais permet une requalification de tous les espaces du stade quel que soit le standing de la place en tribunes. La pratique du stade sera améliorée pour chaque spectateur.

Question : « … Mr le Président de l’Eurométropole ne l’est plus du tout concernant la fan-zone et l’utilisation du stade en dehors des matchs … »
Questions : « … La nuisance est moindre car restreinte dans l’amplitude horaire (bien que les débordements vocaux soient bien réels et présents dès le milieu d’après-midi). Mais, j’entends dans la restitution que le souhait est d’étaler dans le temps, avant match mais aussi après match, le flux des spectateurs par le biais d’animations au sein de la fan-zone, animations qui doivent séduire plus de 2h30 avant match et plus de combien d’heures après match ? Le souci unique y serait de fluidifier les arrivées et les départs. Mais avez-vous en mémoire que les matchs se terminent la plupart du temps à 22h00 ? Parfois 23h00 le dimanche soir ? … »
Question : « … Mr le Président de l’Eurométropole l’a bien précisé, à l’intérieur du stade pour des concerts ou autres grandes manifestations ! A combien de manifestations annuelles au total (matchs à domicile, matchs dits phares, événements, concerts, …) escomptez-vous arriver ? … »
Questions : « … Autre question, pour Mr Keller. Les stades visités en Allemagne étaient-ils en quartier résidentiel ? Quels étaient-ils d’ailleurs ? L’expérience du riverain le cas échéant a-t-elle été sondée ?
Pour finir, je suis en accord avec les garants lorsqu'ils disent que le temps de concertation est trop contraint. »
Réponse générale aux questions ci-dessus : 

Comme cela a été dit durant les ateliers et les réunions publiques, le fonctionnement et le dimensionnement de la fan zone doivent encore être précisés, pour les évènements « hors match » (type retransmission de manifestations sportives) comme pour son usage au quotidien (accès à la boutique, au musée,…)  par des études complémentaires. Le public y sera associé selon des modalités qui restent à ce jour à définir.

Questions : « Nous souhaitons ne pas avoir à subir la « passion » commune de certains pour P. Bruel ou tout autre artiste au stade de la Meinau. Le Zenith est fait pour cela. Cette option concert dans le stade a-t-elle d’ailleurs été intégrée à la présente consultation ? Si oui dans quel document ? »
Réponse :
La tenue de tels évènements ne peut-être que tout à fait exceptionnelle, et aucun aménagement n’est prévu pour la tenue de grands concerts dans le programme de restructuration et d’extension du stade de la Meinau. 

Questions : « … - y-aura-t'il consultation des riverains, notamment, sur ces différents scénariis ?
- est-ce une demande, un souhait du club ? ou des clubs de supporters de voir cette fan-zone créée et d'avoir la possibilité de retransmettre les matchs ? Avez-vu d'ailleurs un retour des clubs de supporters à ce sujet ?
-  est-ce que le scénario « no fan zone » sera également ouvert à l'étude ? »
Réponse :
Comme cela a été dit durant les ateliers et les réunions publiques, le fonctionnement et le dimensionnement de la fan zone doivent encore être précisés, pour les évènements « hors match » (type retransmission de manifestations sportives) comme pour son usage au quotidien (accès à la boutique, au musée,…)  par des études complémentaires. Le public y sera associé selon des modalités qui restent à ce jour à définir.

Questions : « … dire au cours des réunions, que certaines rues autour du stade pourraient être fermées à la circulation les soirs du match, le traffic véhicule serait donc moindre aux abords immédiats du stade et serait reporté et divisé en différents points de la ville (parking-relais par exemple), la notion de fluidification juste après le match ne m'apparaît pas un argument essentiel pour l'extension de l'ouverture de la fan-zone après match ? et combien de temps ? Un match speut se finir à presque 23h un dimanche soir, une ouverture d'une durée D'une heure et on arrive à minuit... »
Réponse :
L’incitation à utiliser les parkings situés plus loin du stade qui offre déjà des places libres aujourd’hui, que ce soit les P+R (plus de 1 000 places disponibles aujourd’hui les samedis soirs) ou les parkings publics (750 places disponibles les samedis soirs dans le parking Halles P3) et l’incitation à modifier les modes de déplacements des spectateurs, avec un report vers le tram, le train et les modes actifs permettront une meilleure absorption et fluidification du trafic automobile. La fan zone envisagée n’a pas vocation à rester ouverte plus longtemps qu’elle ne l’est actuellement après match. 

Questions : « … - lors de la dernière réunion, j'ai entendu parler de possibilités de concert dans le stade ? sauf erreur de ma part, cet élément n'apparaît pas du tout dans le dossier de concertation et n'a, de mémoire, pas été évoqué au cours des ateliers.»
Réponse :
La tenue de tels évènements ne peut-être que tout à fait exceptionnelle, et aucun aménagement n’est prévu pour la tenue de grands concerts dans le programme de restructuration et d’extension du stade de la Meinau. 

VOS QUESTIONS / REMARQUES ET NOS REPONSES CONCERNANT LA MOBILITE ET L’ACCESSIBILITE AU STADE :

Question : « Parlez plutôt de l'accessibilité des riverains chez eux (Meinau et Neudorf):  impossible de prendre le tram et de se diriger en sortant ailleurs que vers le stade,  impossible de circuler à vélo sur les pistes cyclables envahies par les voitures et servant de voies de circulation puis de parking, impossible de sortir sa voiture de chez soi, les supporters du Racing se stationnant partout et n'importe comment. Et ne parlez pas de faire appel à la Police municipale qui ne se déplace même pas!"
Réponse :
Aujourd’hui, la part de la voiture est très importante avec un stationnement très présent, parfois anarchique les jours de match,  notamment aux abords immédiats du stade. Il est évident que cette situation ne peut perdurer d’autant que l’augmentation de la capacité du stade pourrait conduire, en l’absence de mesures, à une augmentation de la demande de stationnement aux abords du stade. Le projet de restructuration du stade doit donc permettre d’avoir une réflexion globale autour de son accessibilité, avec comme principal enjeu d’améliorer la situation existante pour bien gérer l’arrivée des spectateurs supplémentaires. Lorsque l’on fait un état des lieux de l’offre existante en termes de parkings et de modes de déplacement, on constate que de multiples pistes peuvent être explorées. 
En matière de stationnement, de nombreuses places sont vacantes les jours de match dans les parkings-relais et les parkings publics, directement reliés au stade par le tram.  Des billets à tarifs préférentiels permettent d’ailleurs d’emprunter le tram. Un renforcement de l’offre en transports en commun (tram, train, cars, etc…) pourrait aussi être envisagé afin de faire diminuer la part de la voiture. Concernant l’usage des modes doux et en particulier des vélos, l’offre de stationnement pourrait nettement être améliorée.

Question : « 6 000 places de créer dans le stade et suppression de nombreuses places de parking déjà très faibles. Cela est de la pure folie. »    
Réponse :
L’augmentation de la capacité du stade et l’arrivée de spectateurs supplémentaires doivent poser la question de l’accessibilité du stade en général, par tous les modes de transports existants. Actuellement, la part de l’automobile est prégnante (71% des spectateurs l’utilisent), avec un stationnement qui se fait majoritairement à proximité immédiate du stade. Ce secteur n’ayant pas la capacité d’accueillir autant de véhicules, avec environ 1 500 places de parking, beaucoup de spectateurs se garent sur la voirie, de manière plus ou moins licite. Si demain, les nouveaux spectateurs adoptent les mêmes habitudes de déplacements, le fonctionnement des abords du stade sera très compliqué. 
D’autres stades, de même capacité, en France et à l’étranger, situés comme celui de la Meinau à proximité du centre-ville, ont un très bon taux de remplissage malgré une offre de stationnement à proximité bien inférieure.  Pour y parvenir, ils ont massivement développé les offres liées aux autres modes de déplacement. Dans notre situation,  les pistes d’action sont les suivantes : renforcement des capacités de tram, déport du stationnement actuel des spectateurs vers des parkings (P+R, parkings publics) présentant une réserve de capacité relativement importante les jours de match,  facilement accessibles depuis l’autoroute et directement reliés au stade par le tram,  développement du train en lien avec la gare Krimmeri, tarifications combinées, amélioration des accès vélos, etc… Ces sujets font actuellement l’objet de la présente concertation et d’échanges avec les différentes autorités organisatrices de la mobiilté.

Question : « Selon l’étude même du dossier présenté, il devrait y avoir 6 900 véhicules pour 1 500 places disponibles pour 1 150 places réservées aux « VIP ». Il faut croire que le projet n’aime que les riches. Cette vision est assez scandaleuse.    
Aussi, il est fondamental de construire 2 parkings de type silos de 1 500 à 2 000 véhicules chacun  
- L’un idéalement placé rue des Vanneaux dans l’angle proche des voies SNCF  
- L’autre évidement par extension du P+R Krimmeri »
Réponse :
Le nombre de 6 900 véhicules correspond à la situation actuelle d’un match au stade de la Meinau, avec 24 500 spectateurs. Ce stationnement se répartit à la fois sur des parkings existants à proximité immédiate du stade, mais également sur la voirie et dans le secteur du Baggersee (parking relais et autres). La proposition de construire un voire deux parkings de grande(s) capacité(s) peut poser plusieurs problèmes :
-    Le coût d’investissement pour de tels ouvrages est très important, de l’ordre de 22 millions d’euros pour un parking de 1 500 places. 
-    Pour assurer ses frais de fonctionnement et son amortissement, un parking a besoin de recettes venant de ses usagers. Dans la situation actuelle, ces parkings n’attireraient réellement que des usagers que lors des matchs au stade de la Meinau, soit une vingtaine de fois par an. Le reste du temps, la faible affluence ne permettrait pas un équilibre économique. L’opportunité d’un tel ouvrage doit donc être mesurée au travers d’une réflexion d’ensemble en lien avec les projets d’urbanisation du secteur et la politique de stationnement qui y sera liée.
-    La construction d’un ouvrage rue des vanneaux suppose une augmentation très importante du trafic, principalement en sortie de match avec la grande majorité des usagers repartant dans un délai très court. Or, le dimensionnement de la voirie et le trafic déjà constaté actuellement ne permettraient pas d’absorber ce flux supplémentaire. Il en est de même pour la route de la Fédération, déjà très empruntée en sortie de match.

Question : « Il est illusoire de croire que tous les spectateurs se rendront en transports en commun, à pied ou à vélo ! »  
Réponse :
Actuellement, la part de l’automobile est prégnante (71% des spectateurs l’utilisent), avec un stationnement qui se fait majoritairement à proximité immédiate du stade. Avec l’augmentation de la jauge à 33 000 spectateurs, en tenant compte des parts modales actuelles, on aurait jusqu’à 8 400 voitures à stationner, soit 1 500 de plus qu’aujourd’hui, un nombre difficilement absorbable. S’il est effectivement illusoire de penser que tous les spectateurs se rendront en transports en commun, à pied ou à vélo au stade, l’un des enjeux est néanmoins de limiter au maximum l’usage de la voiture et plus spécifiquement le stationnement à proximité immédiate du stade. Cela passe par le développement de solutions alternatives, comme la multimodalité. 
Si des spectateurs ne pourront pas faire autrement que de venir en voiture,  il est possible de leur proposer des solutions de stationnement ailleurs qu’aux abords immédiats du stade, tout en renforçant l’offre de transports en commun, en liaison directe avec le stade par exemple. Le développement du train pour des spectateurs venant de plus loin peut aussi être une piste de réflexion à mener avec le Conseil Régional. De plus, pour les spectateurs strasbourgeois qui se rendent au stade en voiture, l’usage du tram, du bus voire du vélo peut être privilégié. C’est un ensemble de solutions qui est à trouver afin d’assurer le fonctionnement des abords et l’accessibilité au stade.

Questions : « … le gros problème pendant match est surtout lié au besoin de partir en urgence pour une raison ou pour une autre. comment ont été pensés les flux dès le matin des matchs pour la prochaine configuration? accessibilité sur site (aux abords des maisons, et autres quartier)? le périmètre actuel d'interdiction de circulation sera t-il élargi? quelles seront les solutions alternatives pour encourager les modes de transports engendrant le moins de nuisances (tram / train à krimeri / piste cyclables...)? a présent, quelles seront les conséquences de la nouvelle accessibilité du stade au quotidien pour les riverains? une modélisation des flux est-elle prévue sur la base des flux actuels au quotidien? la rue staedel est au quotidien très passante (elle sert de déviation pour accéder plus rapidement au sud meinau et neuhof). le sera t-elle moins au quotidien dans la prochaine configuration? est-ce une préoccupation pour vous? 
le gros problème pendant match est surtout lié au besoin de partir en urgence pour une raison ou pour une autre. Accessibilité sur site (aux abords des maisons, et autres quartier)? le périmètre actuel d'interdiction de circulation sera t-il élargi?
Réponses :
Pendant le match, il n’y a pas réellement de circulation dans le secteur de la Meinau. Les problèmes qui peuvent se poser concernent potentiellement le stationnement illicite qui empêcherait la sortie des riverains. La seule solution actuellement est de faire appeler la fourrière si le cas devait se présenter.
D’autres réflexions pourraient se porter sur la fermeture de rues mais en dehors des axes structurants inter-quartiers comme l’avenue de Colmar ou la rue des Vanneaux, qui ont aussi d’autres vocations que la desserte du stade. Le secteur ciblé pourrait être celui de l’ancienne Meinau, à fonction unique de desserte résidentielle, sauf aux riverains, pour éviter le parking sauvage. La gestion des accès riverains devrait dès lors être étudiée. Il est cependant illégal de réserver des places aux riverains sur l’espace public.

Questions : « … Comment ont été pensés les flux dès le matin des matchs pour la prochaine configuration? Quelles seront les solutions alternatives pour encourager les modes de transports engendrant le moins de nuisances (tram / train à krimeri / piste cyclables...)? Quelles seront les conséquences de la nouvelle accessibilité du stade au quotidien pour les riverains? »
Réponses :
Les principaux problèmes de flux de circulation se rencontrent dans l’après-midi, avec les samedis de match, un trafic en augmentation de 25% par rapport à un samedi normal, ce qui correspond à un trafic à l’heure de pointe du soir en semaine.

Questions : « … une modélisation des flux est-elle prévue sur la base des flux actuels au quotidien? la rue staedel est au quotidien très passante (elle sert de déviation pour accéder plus rapidement au sud meinau et neuhof). le sera t-elle moins au quotidien dans la prochaine configuration? est-ce une préoccupation pour vous? » 
Réponses :
Concernant la rue Staedel, elle n’est pas traitée individuellement car la réponse n’est pas liée à une rue mais à une étude plus globale regroupant les rues de desserte et d’échanges inter-quartiers.

Questions : « Les jours de matchs la circulation des piétons et des cyclistes devient l’enfer en raison des voitures mal stationnées et du flux importants de supporters à pied. Les utilisateurs de ces espaces au quotidien ne savent plus par quel chemin passer de manière sécurisée ! Des parcours alternatifs sont-ils prévus pour les gens qui traversent aisément quotidiennement cette zone et qui sont en difficulté les soirs de match ? 
Réponse :
Les aménagements autour du stade permettront d’offrir plus de place aux piétons, ainsi qu’aux cyclistes, notamment par la création d’un grand parvis devant le stade, vers l’avenue de Colmar. D’autres cheminements seront créés, par exemple depuis les arrêts de tram à proximité du stade (Krimmeri, Lycée Couffignal, mais aussi Gravière et Kibitzenau), afin de faciliter l’arrivée des piétons.

Questions : « … le carrefour entre la rue Montessori et la rue de l’extenwoerth est très compliquée entre le parcours fractionné et mal balisé des pistes cyclables, les variations de largeur de trottoir et la circulation des voitures. C’est compliqué en dehors des matchs. C’est aussi compliqué les soirs de match car de nombreuses voitures font demi-tour sur ce carrefour alors que les supporters piétons se massent et que les résidents, à pied ou à vélo, essaient de se frayer un chemin. Comment sera traité ce carrefour ? La circulation automobile sera-t-elle toujours permise ? Sous quelles conditions ?
Réponse :
La création de la fanzone et l’agrandissement du parvis du stade vont entraîner une modification profonde de la circulation autour du stade, et notamment le déplacement de la rue de l’Extenwoerth. Les modalités précises restent toutefois encore à définir dans le cadre de consultations complémentaires avec la population.

Questions : « L’ouverture de la rue de l’extenwoerth à la circulation est évoquée pour permettre la desserte de la future école alors que cette ruelle est fortement utilisée par les gens à vélo, à pied, les supporters du stade. Ne peut-on pas utiliser un parking existant pour permettre l’accès voiture aux parents d’élève ? 
Réponse :
Le statut de cette portion de la rue de l’Extenwoerth, aujourd’hui piétonne, est encore à l’étude, effectivement en lien avec le projet de groupe scolaire. Ce dernier ne fait aujourd’hui pas partie du périmètre de la présente concertation. Néanmoins cet axe, qui présente un grand intérêt pour la desserte piétonne et cycliste du stade, pourrait être ouvert à la circulation automobile à certaines heures, correspondantes aux horaires d’entrée et de sortie de l’école, avec une gestion par bornes automatiques. Ces horaires scolaires étant différents des périodes de matchs, le statut de voie piétonne serait donc maintenu pour l’accès des spectateurs du stade. 

Questions : « Evocation d'une desserte véhicules aux abords de la future école. Cette desserte ne pourrait-elle pas se faire plus bas (comme évoqué par un autre citoyen)? En effet inciter les véhicules à stationner et/ou circuler dans l'espace entre mcdo et l'espe ne me paraît pas sécurisant pour les autres usagers (piétons, cyclistes), ni même pour les enfants, même pour un bref kiss & school (et non cohérent avec les politiques publiques actuelles). Seules les personnes à mobilité réduite ou accompagnantes devraient y être autorisées. La desserte école ne pourrait-elle donc pas se faire plus bas et inciter autant que possible les parents et enfants à marcher? 
Réponse :
Le projet de groupe scolaire ne fait aujourd’hui pas partie du périmètre de la présente concertation, mais la question de l’ouverture ou non à la circulation automobile de cette portion de la rue de l’Extenwoerth peut se poser. Un stationnement en dépose-minute pourrait être matérialisé dans cette rue, mais celle-ci ne serait accessible qu’aux heures d’entrée et de sortie de l’école, avec une gestion par bornes automatiques. En dehors de ces périodes, le statut de voie piétonne serait maintenu.

Questions : « … l'accès nord-est est réservée aux supporters de l'équipe extérieure (entrée indépendante par rapport à l'équipe qui reçoit). Cette entrée me semble disproportionnée par rapport au nombre de spectateurs. y'a-til un moyen de déplacer cette entrée de l'équipe visiteuse pour permettre aux gens venant du tram c (station gravière de rentrer par-là ?).
Réponse :
L’entrée indépendante des supporters visiteurs fait partie du cahier des charges de la Ligue de Football Professionnel et doit donc être maintenue en l’état. La surface disponible répond au besoin de stationnement des cars et autres véhicules utilisés par ces supporters visiteurs, qui peuvent représenter jusqu’à 5% de la capacité totale du stade. Cette entrée ne peut donc pas être utilisée par les spectateurs « locaux » venant de l’arrêt de tram Gravière. Néanmoins, un cheminement va être conçu pour faciliter l’accès des piétons depuis la rue des Vanneaux, notamment avec la suppression de l’actuel terrain d’entraînement nord.

Questions : « La circulation dans le quartier résidentiel (rue staedel, flachenbourg, pleyel...) est extremement compliquée et dangereuse sans parler du stationnement sauvage. 
L’accès à ces rues peut-elle être interdit les soirs de match ? 
Réponse :
La fermeture de certaines rues du quartier de la Meinau les soirs de matchs est une hypothèse qui a été évoquée lors des ateliers de concertation et qui doit encore être étudiée, notamment pour mesurer l’impact sur la circulation générale à l’échelle du quartier et le report possible des véhicules.

Question : « J'habite à Barr (67140). … un rêve serait de prendre le train à Barr et d'arriver directement au stade en passant par la gare de Strasbourg. Un arrêt train existe au Krimeri à 2 pas du stade. Une illusion? »
Réponse :
L’idée est étudiée avec la Région Grand Est et la SNCF de remettre en place les « trains bleus », c’est-à-dire des liaisons directes avec les principales gares d’Alsace (Mulhouse, Saverne, Molsheim, Haguenau), elle a aussi été émise par la plupart des participants aux ateliers de la concertation préalable. De manière complémentaire, des liaisons entre la gare centrale de Strasbourg, ou même d’autres gares de l’Eurométropole, et la halte ferroviaire Krimmeri pourraient être imaginées. Dans le cadre de l’enquête des spectateurs menée lors d’un match, une majorité des spectateurs venant de Molsheim serait favorable à la mise en place d’une ligne de train.

Questions : « … Les usagers du tram savent qu il est impratiquable lors des matchs. Il serait judicieux que soit inclus dans le prix de chaque billet, le prix du transport en commun, car il est de notoriété publique qu aucun spectateur qui emprunte le tram lors des matchs ne s acquitte du prix du transport. Des à présent, il serait par ailleurs appréciable que le maire fasse respecter la loi en verbalisant y compris ce phénomène ainsi que le stationnement illégal et sauvage. Un comité de citoyens a établi un dossier photo sur les 6 derniers matchs dans le secteur meinau Neudorf, pour le verser à l enquête publique. »
Réponse :
Avec l’augmentation de la capacité du stade et la volonté de favoriser les modes alternatifs à la voiture, le développement de l’offre de tram, tout comme celle du train par exemple, est un fort enjeu, qui a été évoqué à plusieurs reprises lors de la concertation. Le renforcement de l’offre, avec l’apport de rames supplémentaires les soirs de match, est actuellement à l’étude, avec des aménagements complémentaires au niveau des stations. La proposition que vous faites concernant le titre de transport pouvant être incluse dans le prix du billet a également été formulée lors des ateliers, et sera bien sûr étudiée, en lien avec la CTS et la SNCF.
Par rapport au stationnement sauvage sur voirie les soirs de match, le constat est partagé par tout le monde. La résolution de ce problème passerait effectivement par un renforcement des contrôles, mais aussi, et dans une vision plus globale, par une réduction de la place de la voiture dans les modes de déplacements des spectateurs, avec un report vers le tram, le train et les modes actifs. La possibilité de fermer certaines rues de desserte du quartier proche du stade est également à l’étude.

Questions : « … il serait bien d’accroitre le nombre de places de parking destinées aux personnes à mobilité réduite car même en présentant mon macaron PMR ainsi que ma carte d'invalidité avec un taux d'incapacité à au moins 80%, si l'on n'arrive pas 2h00 avant le match, on peut se faire refuser l’accès par manque de place. De plus n'oubliez pas que les personnes handicapées peuvent nécessiter un espace de stationnement plus large pour pouvoir sortir aisément de leur véhicule. Autre chose , il serait bien que l'accès aux gradins soit facilité par l'installation de mains courantes. »  
Réponse :
La problématique du stationnement et de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite a été soulevée lors de la concertation. Le nombre de places réservées sur le parking est effectivement aujourd’hui insuffisant et devra être augmenté au moment des travaux du stade et des espaces extérieurs. Le stade en lui-même, qui date de 1984, a également beaucoup de manques en matière d’accessibilité, et le projet de restructuration intégrera bien sûr toutes les normes actuelles. Enfin, lors des ateliers, les dirigeants du Racing ont bien pris note des difficultés actuelles des personnes à mobilité réduite, et se sont engagés à améliorer la situation autant que possible avec les aménagements actuels. 

Question : « … Nous sommes nombreux à faire des longs trajets de l'extérieur pour venir à la Meinau. Le parking devenu payant, privilège associé aux places chères, pénalise ceux qui payent déjà plus pour leur trajet. Une offre de parking plus juste, permettant à ceux qui viennent de loin et que les trains ne desservent plus tard le soir, serait importante et limiterait l'impact des soirs de match sur le quartier. »
Réponse :
L’enquête réalisée auprès du public révèle en effet que 60% du public du stade est originaire d’une commune en dehors de l’Eurométropole de Strasbourg, parfois de très loin. Pour ces spectateurs, le recours à la voiture est aujourd’hui presque indispensable, au regard du manque d’offres alternatives. Toutefois, avec le projet d’extension du stade, si aucune mesure n’est prise pour développement d’autres offres, le nombre de voitures à stationner sera difficilement gérable (6 900 voitures aujourd’hui, 8 500 demain si rien n’est fait). Ainsi, avec la présence de la halte ferroviaire Krimmeri à proximité immédiate du stade, mais aujourd’hui très peu utilisée, le développement d’une offre de trains spéciaux, avant et après les matchs, permettra aux spectateurs venant de loin de ne pas utiliser leur voiture. 
Ceux qui continueraient à l’utiliser seraient incités à se rendre dans des parkings situés plus loin du stade, et qui offre déjà des places libres aujourd’hui, que ce soit les P+R (plus de 1 000 places disponibles aujourd’hui les samedis soirs) ou les parkings publics (750 places disponibles les samedis soirs dans le parking Halles P3). Une augmentation de l’offre de tram irait de pair avec cette incitation à un stationnement délocalisé.

Questions : « … L'aménagement de la "Fan zone" est sujet à caution: ne pas la bétonner, maintenir le passage aisé des usagers à pied, cycle et voiture, maintenir ouvertes les rues de l'extenwoerth et Montessori au trafic depuis et vers la rue de la Fédération et depuis et vers le centre ville »
Réponse :
La création de la fanzone et l’agrandissement du parvis du stade vont entraîner une modification de la circulation autour du stade, et notamment des rues de l’Extenwoerth et Montessori. Les modalités précises restent toutefois encore à définir dans le cadre de consultations complémentaires avec la population. La valorisation et le renforcement des accès piétons et vélos est un axe complémentaire qui sera conforté dans le projet.

Questions : « L'association Piétons 67, qui défend les droits des piétons, demande que lors de tous les matchs au stade de la Meinau tous les trottoirs demeurent libres de tout stationnement sauvage de véhicules, lesquels doivent être empêchés de stationner, et verbalisés s'ils y stationnent effectivement.
Il est normal qu'en tout temps les piétons disposent de tous les trottoirs, qui sont faits pour eux.
En particulier, les trottoirs de la rue de la Gravière doivent restés libres, pour favoriser l'emprunt de la ligne C du tram, station Gravière, par les spectateurs.
D'une façon générale, il convient de prendre toutes les mesures qui permettent de réduire l'usage de la voiture, en favorisant un usage beaucoup plus important du tramway et du train pour l'ensemble des spectateurs.
Réponse :
Le renforcement de l’offre de tram a été identifié comme un objectif indispensable dans le but de faire baisser la part modale de la voiture et la présence du stationnement automobile aux abords du stade. Les pistes évoquées et étudiées sont d’augmenter la fréquence des trams sur les lignes A et E, aux arrêts Krimmeri – Stade de la Meinau et Lycée Couffignal, mais également de mieux valoriser la ligne C, qui permet une desserte du stade via les arrêts Gravière et Kibitzenau.
Par rapport au stationnement sauvage sur voirie les soirs de match, le constat est partagé par tout le monde. La résolution de ce problème passerait effectivement par un renforcement des contrôles, mais aussi, et dans une vision plus globale, par une réduction de la place de la voiture dans les modes de déplacements des spectateurs, avec un report vers le tram, le train et les modes actifs. La possibilité de fermer certaines rues du quartier proche du stade est également à l’étude, notamment pour mesurer l’impact sur la circulation générale à l’échelle du quartier et le report possible des véhicules.

 

Retrouvez toutes les informations autour du projet d'extension et de restructuration sur la page : https://participer.strasbourg.eu/stademeinau