Agrégateur de contenus

Initiative Ville

Réaménagement des quais

Quartier concerné : Centre - République - Bourse - Esplanade - Krutenau - Centre - Gare

Après une réflexion menée tout au long de l'année 2016 à laquelle de nombreux citoyens ont participé, le projet de réaménagement des quais sud de l'Ill a été mis en oeuvre en mars 2017. 

Détail Entité

En bref

Réaménagement des quais

La première tranche du projet

Les travaux de la première tranche du projet de réaménagement des quais (entre la place du Corbeau et le pont Sainte Madeleine) se déroulent du lundi 11 septembre 2017 au 23 novembre 2017.

Les travaux comprennent :

  • la création (quai des Pêcheurs) d’un point de livraison par voie d’eau de matériaux destinés au chantier,
  • la démolition de l’encorbellement et la reprise du mur de soutènement du quai des Bateliers,
  • la rénovation de l’éclairage public,
  • l’installation de réseaux techniques,
  • le réaménagement de la voirie.

Pendant toute cette période, la circulation automobile est totalement interdite, sauf pour les riverains, ayant accès à un parking privé, et les livraisons, dans le tronçon en travaux. Un itinéraire de déviation est mis en place. Tout stationnement sera également interdit dans la zone d’intervention.

Le chantier sera achevé dans sa totalité au printemps 2019.

Le projet des Quais prend forme

Une réflexion a été menée tout au long de l’année 2016 sur le projet de réaménagement des quais sud de l’Ill (quai des Pêcheurs, quai des Bateliers, quai Saint Nicolas, quai Charles Frey et quai Finkwiller).

Cette concertation a permis de mettre en avant les grands principes d’aménagement à savoir :

  • la création d’une zone de rencontre sur le quai des Bateliers en sens unique,
  • la création d’une zone de rencontre sur le quai Saint-Nicolas, également en sens unique, inverse au quai des Bateliers, de manière à réduire le trafic de transit.

Le cabinet Alfred Peter, paysagiste, a travaillé sur ces orientations pour définir le projet d’aménagement.

Outre l’aménagement de la zone de rencontre sur le quai des Bateliers, le projet propose de renforcer les rapports à l’eau par l’aménagement d’un grand ponton flottant et la création d’accès plus ponctuels dans le talus du quai des Bateliers, tout en préservant la biodiversité. Une véritable place autour de l’église Saint Guillaume sera réalisée pour valoriser le patrimoine du site et sécuriser ce carrefour très complexe.

Les quais hier

L’histoire de la ville est liée à l’eau, atout économique majeur de Strasbourg. La ville s’est construite sur l’Ill en se défiant du Rhin, synonyme de crues et d’invasions. Le premier port a été édifié au IIème siècle, près du pont Saint-Nicolas, celui du Moyen-âge à l’ancienne Douane, avec ses grues si caractéristiques. Les quais furent autrefois un lieu de vie, d’échange et de dynamisme commercial. Le quai des Bateliers était essentiellement lié au bois de chauffage avec ses fêtes nautiques. La place du Corbeau était l’emplacement d’un des hôtels les plus connus dés le 16e siècle, lieu d’accueil des empereurs du Saint-Empire Germanique.

Déambuler le long des quais, c’est revoir l’histoire de la ville, en y admirant les merveilleuses façades gothiques, renaissances et classiques. Au 19e et au début du 20e siècle, le cours d’eau était sillonné par des bateaux de marchandises et rempli de bateaux lavoirs, les nouvelles y circulaient de pontons en pontons. Les bains publics Mollard, Finkwiller ou Weiss ne sont également plus que de lointains souvenirs, alors qu’ils furent à l’époque de leur splendeur parmi les lieux les plus animés de la ville.

Les quais aujourd'hui

Les aménagements des quais sud de l’Ill ne sont plus aujourd’hui adaptés aux modes de vie, d’activité ou de déplacement des usagers de la ville, alors qu’ils ont été retravaillés sur la Grande Ile (place du Château, place Saint Thomas, Saint Etienne,…), à la Krutenau (Zurich, Austerlitz, Orphelins,…). Les villes de Paris, Lyon, Grenoble, Bâle ou Francfort ont également mené des opérations emblématiques de réaménagement de leurs quais.

La restructuration des quais devra donc permettre de remettre en avant ce que fut l’identité de la ville, autour de deux axes. Tout d’abord, renouer les liens avec les quartiers coupés par un axe routier (15 000 voitures/jour), en permettant un véritable passage entre la Grande Ile, son plateau piéton, des quartiers voisins comme la Krutenau et le quartier de l’Hôpital. L’idée est d’accompagner l’élargissement du centre ville, qui s’étend physiquement et embrasse désormais de nouveaux horizons vers l’axe Deux-Rives. Par ailleurs, cette restructuration devra proposer un lieu de « rencontre », de bien vivre pour tous où, Strasbourgeois et touristes, à pied comme à vélo, aimeront déambuler, tintinnabuler, admirer les maisons ainsi que les magnifiques façades que personne ne peut voir aujourd’hui.

« Il y a deux choses dans un édifice, son usage et sa beauté, son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde, à vous à moi, à nous tous. »

Victor Hugo

Les quais demain

L’ensemble des quais, du square Marcel Rudloff à la caserne des pompiers Finkwiller, a été étudié, afin d’assurer une cohérence d’ensemble de traitement de l’espace public. Cependant, le tronçon qui sera réaménagé dans un premier temps partira de la place du Corbeau jusqu’à la place Saint Guillaume.

Sur le quai des Bateliers, la partie haute et la partie basse seront réaménagées pour améliorer le rapport à l’eau.

L’entrée en zone de rencontre, depuis le quai des Pêcheurs, sera bien marquée pour freiner la vitesse et le nombre de voitures. La place de la voiture, bien qu’autorisée, sera restreinte pour améliorer la sécurité et le confort des piétons.

Ainsi, l’espace des quais hauts sera entièrement retraité sous forme d’un plateau continu en pavés ou dalles en pierre naturelle. Leurs dimensions seront adaptées pour permettre un cheminement confortable pour les piétons et les personnes en situation de handicap.

Le projet intégrera également des dégagements latéraux conséquents, protégés par du mobilier, pour sécuriser les plus fragiles. Par ailleurs, pour garantir la vitesse maximale de 20 km/h, la largeur circulée sera limitée à 4 m, tout en permettant l’intégration des vélos dans les deux sens en toute sécurité.

En termes de mobilier, le principe est de pouvoir s’adapter en fonction des usages. La proposition vise donc à installer des éléments fixes, complétés par du mobilier déplaçable et saisonnier.

Le rapport à l’eau, élément d’attraction, est un des points forts du réaménagement. Là où le quai est bordé d’un talus (de la rue de Zurich à la rue Sainte Madeleine), des escaliers proposant une avancée en bois permettront de se rapprocher de l’eau. Ils seront posés face à des bâtiments remarquables ou face à des rues pour pouvoir les admirer. Les arbres et la végétation basse seront intégralement conservés.

Dans la partie suivante (impasse de l’Ancre – place du Corbeau), plus large, l’encorbellement sera enlevé pour permettre une véritable relation avec la rivière et remplacé sur une partie par un ponton flottant.

Sur la place Saint Guillaume, une requalification et un agrandissement significatif de l’espace dévolu aux piétons, devant l’église Saint Guillaume, à la place du parking,et de la chaussée donnera à ce lieu une nouvelle identité.

Diaporama Les quais hier